FLASH
[15/12/2017] Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 juillet 2013

images

L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publie la part des étrangers dans les «multimises en cause pour crimes et délits», c’est à dire ces multi-récidivistes que les juges, furieux qu’on les dérange pendant qu’ils condamnent des sales Français de souche, remettent en liberté aussi vite que les policiers les arrêtent.

Cinq infractions ou plus

Cette étude scientifique, qui puise dans le fichier des antécédents judiciaires (STIC) du ministère de l’Intérieur, passe au crible un large échantillon d’environ 1500 personnes mises en cause pour cinq infractions ou plus ayant eu lieu en 2009 et 2010 à Paris ou dans sa proche couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne).

Première révélation : 53,4% des infractions et délits sont commis par des mineurs.

Secondo : un tiers des multirécidivistes sont des étrangers. Et encore, met en garde le rapport, ces chiffres pourraient être bien pires si on les rapportait à ce que représente dans la population globale du Grand Paris chaque communauté, Français, d’un côté, forcément les plus nombreux, et étrangers, de l’autre. Car là, les écarts seraient bien plus importants. Plus grave encore, l’étude ne concerne pas les Français d’origine étrangère, qui alourdiraient encore le total.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Les étrangers multimis en cause présentent une part d’atteintes aux biens supérieure à celle des Français (76,4%, à comparer à 58,6%)», relève l’auteur, Étienne Perron-Bailly, chargé d’études à l’ONDRP.

Par nationalité, les roumains (les Roms) représentent plus de la moitié des délinquants avec 89,6% de mineurs, 37,7% de garçons et 51,9% de filles.

Suivent les étrangers du Maghreb, d’Afrique, et très très loin derrière, de Chine. Les autres nationalités sont marginales.

Mais si les filles roumaines représentent la majorité des délinquantes, «la quasi-totalité des multimis en cause du Maghreb sont des hommes (24,8% de mineurs et 73,3% de majeurs)» et «les multimis en cause d’Afrique hors Maghreb sont en grande partie des hommes, principalement majeurs (65,1%)».

Enfin, «les hommes mineurs d’Afrique hors Maghreb sont assez souvent mis en cause pour atteintes volontaires à l’intégrité physique», une vraie chance dont on se demande pourquoi les pays d’Afrique ont accepté de se priver.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/27/01016-20130627ARTFIG00609-delinquance-une-etude-revele-la-part-des-etrangers.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz