FLASH
[20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 juillet 2013

Une cinquantaine de femmes ont été agressées ces derniers jours. Selon l’opposition, le régime cherche à «terroriser» les manifestantes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pas moins de 46 femmes ont été victimes d’agressions sexuelles en participant aux manifestations contre le président Mohammed Morsi dimanche sur la place Tahrir, au Caire, selon le décompte effectué par un groupe de protection des femmes (Operation Anti-Sexual Harrassment, OASH).

«Plusieurs cas étaient graves et nécessitaient un traitement psychologique ou médical», a déclaré à l’agence AP Engy Ghozlan, un membre de ce groupe créé après les incidents du printemps 2011 au cours desquels plusieurs journalistes occidentales et des Égyptiennes avaient subi des violences sexuelles lors des manifestations qui avaient conduit au départ de Hosni Moubarak.

Sur son compte Twitter, le groupe a rapporté que 17 autres agressions sexuelles avaient eu lieu lundi. Vendredi, une Néerlandaise de 22 ans avait déjà été attaquée. Elle a été depuis rapatriée aux Pays-Bas.

Selon le bureau du président Morsi, ces attaques semblent être «un signe que les foules de Tahrir sont hors de contrôle». Au contraire, certains manifestants estiment que le gouvernement exagère sciemment le nombre de ces attaques sexuelles pour décourager les femmes de participer aux protestations et pour entacher la réputation du mouvement antigouvernemental. Dans un communiqué publié lundi sur Facebook, le Parti des Égyptiens libres (opposition) dénonce «le danger de terroriser les manifestantes» et appelle les jeunes à se porter volontaires avec l’association OASH.

Celle-ci a bénéficié du soutien inattendu d’un des porte-parole des Frères musulmans, Gehad al-Haddad, sur Twitter. Mais l’OASH ne croit pas à «la préoccupation soudaine des Frères musulmans et de la présidence de protéger l’intégrité physique des femmes ou leur droit de manifester dans la sécurité, alors que nous connaissons tous leur position concernant les droits des femmes».

«Les Égyptiennes font partie des groupes qui demandent plus de droits. Elles sont de plus en plus conscientes de leurs propres pouvoirs, mais la société ne l’accepte pas», déplore Ragia Omran, avocate et militante féministe égyptienne, interrogée par al-Jazeera.

De son côté, un manifestant anti-Morsi pointe «l’absence de la police dans les manifestations. Si la police sécurisait la place, nous n’aurions pas ce genre de problème», ajoute-t-il. D’autres dénoncent la passivité de certains policiers présents sur place.

Ces derniers mois, des groupes d’autodéfense se sont constitués en vue de protéger les manifestantes. Mais ils ont suscité la méfiance des milieux religieux conservateurs, tout comme des membres du gouvernement, qui considèrent qu’en manifestant aux côtés des hommes les femmes encourageraient leurs agresseurs.

Source (merci Allah babar)  http://www.lefigaro.fr/international/2013/07/02/01003-20130702ARTFIG00357-egypte-recrudescence-des-attaques-sexuelles-contre-les-manifestantes.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :