FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juillet 2013
Screen Shot 2013-07-04 at 00.20.53
Feux d’artifice place Tahrir le 3 juillet

Alors que les égyptiens font la fête, et que les Français font la gueule, la question est de savoir combien de temps les Français vont pouvoir tenir, observant le peuple égyptien politiquement sous-éduqué, moins lettré, éjecter leur président démocratiquement élu il y a un an.

Car visiblement, ce qui est à la portée d’un Egyptien ne l’est pas à celle d’un Français : l’Egypte vient de repousser les Frères musulmans, tandis que l’élite de France leur suce les babouches et les invite à la télé. A se demander lesquels sont les plus alertes.

Pourtant, en parlant de télé, c’est à peu près, mais dans un style différent, le même degré de lavage de cerveau d’un pays à l’autre. En Egypte, la télé des Frères musulmans a été interdite d’émettre par l’armée, tandis que les journalistes d’al Jazeera, une chaîne considérée comme pro-Morsi, se sont vus interdire de relater une manifestation de soutien à Morsi, et cinq journalistes ont été arrêtés. En France, les mêmes interdictions sont transmises aux chaînes d’état qui ont eu l’interdiction de relater honnêtement les manifs pour tous, et si les journalistes ne sont pas arrêtés, Clément Weill Raynal a été suspendu pour le mater, avec menace de licenciement en cas de récidive – la version française des pressions.

L’autre question est : comment les soutiens du président Morsi, en nombres inférieurs mais néanmoins important, vont-ils réagir à ce qu’ils considèrent comme un Putch militaire en bonne et due forme – alors que la définition d’un coup d’état militaire suppose qu’il se fasse contre le peuple. Eux, en France, n’auront pas à se poser la question, car tant l’armée que la police sont tenus en laisse.

Place Tahrir, les salafistes sont inquiets : « Si nous quittons la place [Tahrir] je pense que nous ne pourrons plus porter la barbe pendant au moins cinq ans » craint cet islamiste portant des habits traditionnels, alors que ses frères, en France, réclament l’abolition de la loi sur la burqa et l’islamisation au nom de la tolérance, sous les regards attendris des élites.

Le président syrien Bashar al-Assad, un opposant à Morsi, a déclaré que « celui qui utilise la religion [l’idéologie] pour des objectifs politiques, ou pour le bénéfice des uns et pas des autres, tombera ». Lors d’une interview dans un journal syrien, il ajoute : « vous ne pouvez pas tromper tout un peuple tout le temps, et le peuple égyptien, qui a une civilisation vieille de plusieurs milliers d’années, a clairement choisi la voie du nationalisme arabe. » Pauvre peuple français à qui le nationalisme est strictement interdit, pour un européanisme de papier, un multiculturalisme à coups de couteaux, un internationalisme de l’aide sociale, et qui a été trompé par le premier flanby liberticide venu, qu’on soupçonnait de n’être rien d’autre qu’un incompétent économique, sans se douter qu’il se doublait d’un servile héritier des bolchéviques.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le peuple égyptien a envoyé un message à tous ses futurs dirigeants qui ne devra pas être sous estimé. Le peuple français a lui aussi envoyé un message, mais celui ci a été enfermé dans une bouteille qui a été jetée à la mer – ou dans une poubelle – on ne sait plus.

L’Egypte a eu une seconde révolution demandée par le peuple et mise en place par l’armée. Le processus démocratique s’est déplacé dans les rues de chaque ville de chaque province d’Egypte (les Chrétiens se terrent de peur). Le Président Morsi avait été élu lors d’élections qui ont été considérées comme honnêtes, même si l’on se souvient de la présence de Frères musulmans effrayant les électeurs devant les bureaux de vote. Il y a donc un grand danger à déposer un président régulièrement élu lors d’un soulèvement populaire, car qui peut dire que cela n’arrivera pas, de nouveau, à tout président démocratiquement élu ?

L’inverse du scénario de la France, ou la population est si ramollie, si endormie, si passive – des veaux comme disait De Gaule, qu’elle ne bougera pas. C’est le constat qu’en fait le think tank1 Fund of Peace, qui classe la France parmi les pays les plus stables, et, parmi les 178 pays étudiés, l’un des moins susceptible de « tomber ».

Index de stabilité

A voir, dans les prochains jours et les prochaines semaines, l’impact de cette nouvelle révolte sur des pays comme la Tunisie où beaucoup ont eu le sentiment de s’être fait voler leur révolution par les islamistes. Mais pas sur la France : il y a les vacances.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1 http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_Failed_States_Index

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz