FLASH
[22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  |  Le mont Saint Michel a été totalement évacué Après qu’un suspect a menacé de tuer un polcier. Recherches en cours  |  [21/04/2018] Arabie saoudite : coups de feu près du palais royal des Saoud. Le prince a été évacué dans un bunker  |  [20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 juillet 2013

Une trentaine d’athées d’origine musulmane revendiquent « la liberté de critiquer les religions ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

D’anciens musulmans ayant rompu avec l’islam lancent samedi à Paris un Conseil des ex-musulmans de France pour réclamer le droit de se dire athées et de critiquer leur religion d’origine. « Nous sommes un groupe d’athées et d’incroyants qui avons, de ce fait, fait face à des menaces et à des restrictions dans nos vies personnelles, plusieurs d’entre nous ont été arrêtés pour blasphème », expliquent les membres fondateurs dans leur appel publié sur Facebook. Ils se réfèrent notamment au chevalier de La Barre, exécuté en 1766 pour avoir refusé de soulever son chapeau au passage d’une procession religieuse et dont la cause avait été défendue par les philosophes des Lumières.

« Aujourd’hui, d’innombrables François-Jean Lefebvre de La Barre sont menacés, torturés, emprisonnés, mis à mort pour apostasie, blasphème, hérésie et pour refus de se plier aux diktats islamistes », affirment les promoteurs de ce Conseil. Ils réclament notamment « la liberté de critiquer les religions », « l’interdiction de toute restriction à la liberté inconditionnelle de critique et d’expression, sous couleur de la religion », ainsi que « la liberté d’athéisme ». Ils veulent aussi interdire tout ce qui s’oppose dans l’islam, selon eux, « aux libertés des peuples » et « à l’autonomie des femmes ».
L’apostasie passible de la peine de mort en Iran et en Arabie saoudite

À l’origine de ce Conseil, composé d’une trentaine de membres de diverses nationalités (marocaine, algérienne, pakistanaise, iranienne, sénégalaise), un appel du Palestinien Waleed Al-Husseini. Ce blogueur de 28 ans avait été détenu plusieurs mois en 2010 en Cisjordanie, accusé de commentaires blasphématoires envers le Prophète, avant de se réfugier en France. « Nous voulons porter en France la voix des ex-musulmans qui dénoncent le mensonge selon lequel tout musulman l’est toujours, alors que ce n’est pas vrai », a expliqué l’un de ses membres, Atika Samrah, une Marocaine installée en France depuis cinq ans et qui dit n’avoir jamais pu se dire athée dans son pays.

Des associations similaires existent en Grande-Bretagne et en Allemagne. « Nous avons choisi le même nom et le même logo (le mot « ex » accompagné d’un croissant), en y ajoutant la carte de France pour bien refléter notre appartenance », a-t-elle précisé. Rejetée par l’islam, l’apostasie est passible de la peine de mort en Iran et en Arabie saoudite.

http://www.lepoint.fr/societe/islam-un-appel-pour-le-droit-au-blaspheme-et-a-l-atheisme-06-07-2013-1701257_23.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz