FLASH
[20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  |  Le maire anti-israélien et pro-terroriste de Gennevilliers Patrice Leclerc a été interdit d’entrée en Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 juillet 2013

Des amendes ont été requises par la cour d’appel de Nîmes à l’encontre d’une mère de famille et de son frère poursuivis pour avoir envoyé un enfant de trois ans à l’école vêtu d’un tee-shirt portant les mentions «Je suis une bombe», sur la poitrine, et «Jihad, né le 11 septembre», au dos.

Le parquet général a réclamé 1000 € contre la mère et 3000 € contre l’oncle, poursuivis pour «apologie de crime».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«On est obligé de constater qu’ils (la mère et son frère) avaient conscience du caractère provocateur du tee-shirt», a déclaré l’avocat général. «Faire l’apologie de crime auprès d’enfants de 3-4 ans qui ne savent pas lire est un procès un peu maladroit», a répondu avec ironie Me Gaële Guenoum, l’avocate de la maman. La décision a été mise en délibéré au 20 septembre.

Relaxés à l’issue du premier procès

Le 10 avril le tribunal d’Avignon avait relaxé la mère et l’oncle de l’enfant contre lesquels le ministère public avait requis à l’audience du 6 mars une condamnation en laissant la peine à l’appréciation du tribunal. Frère et sœur, qui avaient obtenu le soutien du Mrap, s’étaient défendus de toute provocation, invoquant une «maladresse».

Le tribunal s’était appuyé sur l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881, qui prévoit que l’apologie de crime doit être non équivoque, pour prononcer la relaxe de Bouchra Bagour, 35 ans, secrétaire, et de son frère, Zeyad, 29 ans, employé dans un restaurant, qui avait offert le tee-shirt à l’enfant.

Le parquet d’Avignon avait fait appel de cette relaxe. Les prévenus encourent cinq ans de prison et une amende de 45 000 €.

Les faits s’étaient déroulés le 25 septembre dernier dans une petite école maternelle de Sorgues, près d’Avignon (Vaucluse). «Lorsque la directrice de l’école s’est aperçue des mots écrits sur le tee-shirt, elle a mis un polo à l’enfant pour que les inscriptions ne soient plus visibles», avait expliqué une source proche de la mairie. Alerté de l’incident et «face à la gravité des mots inscrits sur le tee-shirt de ce gamin, le maire a décidé de saisir le procureur de la République pour qu’une enquête soit activée», avait déclaré à l’époque Me Claude Avril, l’avocat de la commune.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-jihad-sur-un-tee-shirt-d-enfant-amendes-requises-en-appel-05-07-2013-2957805.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz