FLASH
[15:36] Le gouvernement français lance un groupe de réflexion sur la prostitution des mineures. Ils ont besoin d’un groupe de réflexion pour un sujet pareil ?  |  Le maire communiste de New York annonce une vague de 9 000 chômages techniques dans un contexte de crise budgétaire suite à sa gestion déplorable  |  Gavin Newsom, gouverneur de Californie, interdit les véhicules à essence à partir de 2035  |  Un rapport du Sénat lie Hunter Biden (le fils de Joe) à un « réseau de prostitution et de traite des êtres humains »  |  La Belgique passe au rouge sur la carte européenne du coronavirus  |  Pékin derrière la demande de la Barbade à abandonner la Reine d’Angleterre comme chef d’État  |  Un navire de guerre russe entre en collision avec un navire danois  |  Les États-Unis rejettent Loukachenko comme dirigeant légitimement élu du Belarus  |  Les électeurs de Biden attaquent la maison d’un supporter de Trump du Minnesota  |  Portland refuse l’autorisation de rassemblement des Proud Boys à cause du COVID, et autorise le rassemblement Black Lives Matter en raison de la liberté d’expression  |  Le Venezuela va expédier du pétrole à l’Iran malgré les menaces de sanction américaines  |  Les négociations à Abou Dhabi entre les États-Unis et le Soudan se sont terminées sans avancée sur la reconnaissance d’Israël par le Soudan  |  4 antifa, dont le partenaire d’un homme tué à Kenosha, poursuivent Facebook pour avoir « permis à des milices de droite de recruter »  |  Portland : Des émeutiers antifa et soutiens de Biden ont tiré un mortier sur le bâtiment de la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juillet 2013

obama

Ce discours de Barack Obama, peu relayé dans la presse, a été tenu pendant la célébration du 4 juillet, jour de l’indépendance des Etats-Unis, devant un groupe d’étudiants en stage au Congrès à Washington :

«L’Amérique est un grand pays. Personne ne peut le nier.

Cependant, alors que vous avancez dans votre carrière, il est bon que vous fassiez votre examen de conscience.

La révolution était-elle vraiment nécessaire ? La Grande-Bretagne n’avait peut-être pas raison sur tout, mais elle avait raison sur beaucoup de choses. Prenez par exemple les impôts. Si votre voisin gagne un million de dollars par an, et que vous et votre famille arrivez à peine à payer la note de chauffage, ne devrait-il pas aider votre famille ?

Dieu nous ordonne d’aider notre prochain. Il ne nous a pas demandé de les prendre de haut depuis les fenêtres du capitalisme. Pourquoi, dans ce cas, le 4 Juillet, devrions-nous célébrer une telle rupture radicale avec ce qui est pieux et juste ?

Sans le moindre doute, de nombreuses voix vous avertissent du danger d’un gouvernement tout puissant. Ils ont tort. Car un gouvernement peut vous apporter ce que ni votre famille ni vos amis ne peuvent vous donner. S’il n’est plus là, que vous restera-t-il ? »

Beaucoup parmi le public semblaient mal à l’aise, espérant une sorte de clarification.

Barks Julie, un stagiaire de la Louisiana State University1, a demandé au président Obama : «Êtes-vous en train de dire que nous ne devrions pas célébrer la naissance de notre pays? »

Le président Obama lui répondit: «Je crois que nous devrions célébrer la direction que nous prenons. Célébrez le fait d’aller de l’avant. Pas d’où nous venons»

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces propos sont apocryphes, mais s’ils ont été écrits et publiés, c’est parce que beaucoup d’américains pensent que Barack Obama pourrait les prononcer. Ce qui ne l’a pas empêché d’être élu pour un second terme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1http://thelibertypaper.org/2013/07/02/obama-to-college-students-do-not-celebrate-fourth-of-july/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz