Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 juillet 2013

Agrov-1-copy

Alors que le mouvement BDS appelle encore le monde à boycotter Israël pour son « occupation inhumaine et brutale » de la Judée Samarie – et certains n’hésitent pas à parler encore d’occupation de Gaza dont Israël s’est retiré il y a 7 ans (!), les fermiers de Gaza leurs disent « cause toujours », et se sont rendus en Israël suivre un séminaire de formation agricole.

Début juillet, deux groupes de fermiers arabes, soit 60 personnes, ont quitté Gaza pour se rendre à un séminaire de formation « aux avancées dans le domaine agricole » dans le nord d’Israël, rapporte le COGAT, coordinateur des activités dans les territoires dépendant de l’armée israélienne.

Des fermiers, des responsables d’associations de cultivateurs et des distributeurs se sont rendus à la conférence sponsorisée par Origene Seeds Company, une organisation qui exporte des agrumes et des graines dans 17 pays du monde, y compris à Gaza et dans les territoires sous autorité palestinienne de Judée et Samarie. (nous encourageons nos lecteurs anti-sionistes à appeler leurs contacts dans la région, qui confirmeront)

L’an passé, explique le site du COGAT, « les fermiers ont acheté des graines de chez OSC et furent satisfaits de leur qualité, et donc il était important qu’il puisse venir au séminaire et acquérir d’autres informations concernant les produits israéliens qu’ils utilisent pour l’agriculture.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pendant le séminaire, les cultivateurs ont suivi divers ateliers sur les méthodes de culture, sur les périodes de plantation, préparation des sols, meilleure utilisation des fertilisants et de l’irrigation, ainsi que des méthodes de désinfection.

“En complément, les fermiers se sont concentrés principalement sur les pastèques, et ils ont expliqué que cette année, grâce au programme qu’ils ont suivi en Israël, les récoltes (de pastèques) ont été bien plus abondantes que d’habitude, 11 tonnes de produits supplémentaire par hectare de terre cultivée, soit deux fois plus que les années précédentes »

Pour BDS, divers options s’ouvrent à eux : nier ce rapport en soutenant qu’il s’agit de propagande, le minimiser en disant que c’est une action montée par les israéliens destinée à se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, censurer totalement son existence, ou se suicider…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz