FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 juillet 2013

corruption-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Une majorité de personnes dans le monde entier estime que la corruption s’est accentuée au cours des deux dernières années. Cette majorité juge aussi les gouvernements moins efficaces aujourd’hui dans la lutte pour éradiquer la corruption que lors de la crise financière de 2008. Ces chiffres sont communiqués dans une enquête rendue publique, mardi 9 juillet 2013, par l’ONG Transparency International.

Ce baromètre mondial de la corruption est le plus important jamais réalisé par l’organisation. 114’000 personnes ont été interrogées dans 107 pays sur ce sujet. Selon cette enquête, les partis politiques sont considérés comme le secteur de la société le plus corrompu, avec une note de 3,8 sur une échelle allant de 1 (pas du tout corrompu) à 5 (extrêmement corrompu). Avec 3,8, les partis politiques, y compris et surtout ceux qui gouvernent, sont donc bel et bien considérés comme très corrompus.

Seulement 23% (moins d’un quart) des personnes interrogées pensent que les efforts de leur gouvernement pour combattre la corruption sont efficaces. Ce qui revient à dire que les gouvernements sont considérés comme incompétents par 77% des personnes interrogées.

corruption-3

Ils étaient 32% (près d’un tiers) à penser que les efforts de leur gouvernement pour combattre la corruption étaient efficaces en 2008. Autrement dit, en 2008, les deux tiers (68%) des gens considéraient que les gouvernements sont corrompus. Maintenant ils sont les trois quart (77%) à le penser.

Le baromètre mondial de la corruption traduit une crise de confiance envers la politique et une véritable inquiétude concernant l’efficacité des institutions chargées de traduire les criminels devant la justice (sans oublier les ex-dirigeants corrompus qui ne finissent jamais en prison).

Trois catégories d’institutions – fonction publique, parlement et appareil judiciaire – ont des notes égales à 3,6 (soit presque aussi mauvais que les partis et les gouvernements situés à 3,8 points). En clair, notés à 3,6, les fonctionnaires, les députés et les juges sont considérés comme très corrompus.

corruption-2

Les médias obtiennent 3,1. C’est presque aussi mauvais que les partis (3,8), les fonctionnaires, les députés et les juges (3,6). Le secteur privé et les services médicaux obtiennent 3,3 dans ce baromètre, tandis que le système éducatif vient à la place suivante avec 3,2.

L’armée arrive ensuite avec 2,9, suivie par les ONG à 2,7 et enfin ce sont les institutions religieuses qui sont jugées le moins corrompues, avec 2,6. Les institutions religieuses arrivent au 12e rang mondial des institutions passées en revue et s’en sortent le mieux.

Et l’armée s’en sort mieux que les partis, les gouvernants, les fonctionnaires, les députés et les juges. La gauche va s’étrangler : les religieux (2,6) et les militaires (2,9) sont mieux notés que les politiques (3,8) et les journalistes (3,1).

France's President Sarkozy greets Palestinian President Abbas as he leaves the Elysee Palace in Paris

Sachant que la note 1 signifie « pas du tout corrompu » et la note 5 « extrêmement corrompu », alors, la note 3,8 attribuée aux partis politiques est un résultat désastreux. Il signifie que la démocratie, qui reste théoriquement un outil au service de la liberté, est instrumentalisée par des gens incompétents et corrompus.

Le risque que l’opinion publique remette en cause la démocratie en tant qu’outil au service de la liberté et le risque que cette opinion publique vote pour des partis extrémistes et liberticides est donc très élevé. Et concernant la France, le régime socialiste – avec sa répression policière et judiciaire – sera directement responsable des éventuels conflits et débordements à venir. Telle est la lecture que je fais de l’enquête de Transparency International.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Source (s) :

http://cpi.transparency.org/cpi2012/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz