FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 9 juillet 2013

corruption-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Une majorité de personnes dans le monde entier estime que la corruption s’est accentuée au cours des deux dernières années. Cette majorité juge aussi les gouvernements moins efficaces aujourd’hui dans la lutte pour éradiquer la corruption que lors de la crise financière de 2008. Ces chiffres sont communiqués dans une enquête rendue publique, mardi 9 juillet 2013, par l’ONG Transparency International.

Ce baromètre mondial de la corruption est le plus important jamais réalisé par l’organisation. 114’000 personnes ont été interrogées dans 107 pays sur ce sujet. Selon cette enquête, les partis politiques sont considérés comme le secteur de la société le plus corrompu, avec une note de 3,8 sur une échelle allant de 1 (pas du tout corrompu) à 5 (extrêmement corrompu). Avec 3,8, les partis politiques, y compris et surtout ceux qui gouvernent, sont donc bel et bien considérés comme très corrompus.

Seulement 23% (moins d’un quart) des personnes interrogées pensent que les efforts de leur gouvernement pour combattre la corruption sont efficaces. Ce qui revient à dire que les gouvernements sont considérés comme incompétents par 77% des personnes interrogées.

corruption-3

Ils étaient 32% (près d’un tiers) à penser que les efforts de leur gouvernement pour combattre la corruption étaient efficaces en 2008. Autrement dit, en 2008, les deux tiers (68%) des gens considéraient que les gouvernements sont corrompus. Maintenant ils sont les trois quart (77%) à le penser.

Le baromètre mondial de la corruption traduit une crise de confiance envers la politique et une véritable inquiétude concernant l’efficacité des institutions chargées de traduire les criminels devant la justice (sans oublier les ex-dirigeants corrompus qui ne finissent jamais en prison).

Trois catégories d’institutions – fonction publique, parlement et appareil judiciaire – ont des notes égales à 3,6 (soit presque aussi mauvais que les partis et les gouvernements situés à 3,8 points). En clair, notés à 3,6, les fonctionnaires, les députés et les juges sont considérés comme très corrompus.

corruption-2

Les médias obtiennent 3,1. C’est presque aussi mauvais que les partis (3,8), les fonctionnaires, les députés et les juges (3,6). Le secteur privé et les services médicaux obtiennent 3,3 dans ce baromètre, tandis que le système éducatif vient à la place suivante avec 3,2.

L’armée arrive ensuite avec 2,9, suivie par les ONG à 2,7 et enfin ce sont les institutions religieuses qui sont jugées le moins corrompues, avec 2,6. Les institutions religieuses arrivent au 12e rang mondial des institutions passées en revue et s’en sortent le mieux.

Et l’armée s’en sort mieux que les partis, les gouvernants, les fonctionnaires, les députés et les juges. La gauche va s’étrangler : les religieux (2,6) et les militaires (2,9) sont mieux notés que les politiques (3,8) et les journalistes (3,1).

France's President Sarkozy greets Palestinian President Abbas as he leaves the Elysee Palace in Paris

Sachant que la note 1 signifie « pas du tout corrompu » et la note 5 « extrêmement corrompu », alors, la note 3,8 attribuée aux partis politiques est un résultat désastreux. Il signifie que la démocratie, qui reste théoriquement un outil au service de la liberté, est instrumentalisée par des gens incompétents et corrompus.

Le risque que l’opinion publique remette en cause la démocratie en tant qu’outil au service de la liberté et le risque que cette opinion publique vote pour des partis extrémistes et liberticides est donc très élevé. Et concernant la France, le régime socialiste – avec sa répression policière et judiciaire – sera directement responsable des éventuels conflits et débordements à venir. Telle est la lecture que je fais de l’enquête de Transparency International.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Source (s) :

http://cpi.transparency.org/cpi2012/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz