FLASH
[22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  |  Israël : cette année, l’armée a saisi 385 armes illégales aux colons arabes en Judée Samarie  |  [19/09/2017] Tweet de Netanyahu: « le discours de Trump est le meilleur que j’ai entendu à l’ONU en trente ans ! »  |  Le jihadiste de l’attentat de Londres a de la famille à Noord-Brabant, aux Pays-Bas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 juillet 2013

bagarre-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le régime socialiste français, en Conseil des ministres, a dissous mercredi 10 juillet 2013 les groupuscules d’extrême droite « Troisième voie », « Jeunesses nationalistes révolutionnaires » et « Envie de rêver ». Ces dissolutions ont été prononcées sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Gaz Valls. Ces trois groupuscules, dont des sympathisants auraient été impliqués, selon le régime socialiste, dans la mort du jeune activiste ultragauchiste Clément Méric, « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine ».

Pour ce qui me concerne, je n’éprouve pas la moindre sympathie pour ces trois groupuscules, dont je n’avais d’ailleurs jamais entendu parler avant mai dernier. Cela dit, si les critères motivant leur dissolution, c’est qu’ils « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine », alors je me demande pourquoi le Conseil des ministres ne dissout pas également les Antifa, sans compter les musulmans extrémistes qui en France prêchent ouvertement l’islamisation du pays ; et sans oublier les groupes de casseurs, ainsi que les vendeurs d’armes et de drogues qui contrôlent certaines banlieues françaises devenues zones de non-droit.

Je me demande pourquoi le régime socialiste français dissout des groupuscules d’extrême-droite tout en tolérant sur sol français des activistes franco-musulmans et musulmans étrangers qui sous prétexte « d’antisionisme », propagent la judéophobie la plus extrême et font l’apologie du Hamas, du Fatah et du Hezbollah (ce que nous ne cessons de démontrer sur ce blog depuis 2007 et que les autorités françaises ne peuvent pas ignorer).

En réalité, je ne me pose même plus la question. Je suis persuadé que dans sa fuite en avant, le régime socialiste français veut donner des gages au camp islamo-gauchiste. La guerre civile c’est maintenant ?

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz