FLASH
[15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  |  Les médias obsédés par la haine de Trump ne vous ont pas dit que Trump passe en revue les troupes avec la reine Elizabeth II à Windsor, l’une des rares, sinon la seule fois en plus de 70 ans, qu’elle l’a fait avec un chef d’État? Étrange, leur métier n’est pas d’informer?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 juillet 2013

Vatican-4

Nombreux sont les éclairages donnés sur les messages portés par l’Eglise

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’analyste italien Riccardo Cascioli se livre à une intéressante lecture du message du pape François à Lampedusa (extraits adaptés ; voir source originale italienne en bas de page) : Espérons qu’ils comprennent ce geste, aurait confié le pape François à ses collaborateurs au début de sa visite à Lampedusa, selon ce que rapportent des vaticanistes. Phrase qui exprimerait la conscience du risque de malentendu que comporterait la présence du Pape sur l’île des naufragés. Risque qui s’est très vite transformé en réalité, vu que souvent les mots et les gestes du Pape – mais il serait préférable de dire de tous les Papes – sont réduits à l’usage et à la consommation de ceux qui les rapporte. Alors, imaginez sur un sujet comme l’immigration ! Nous avons donc assisté à un ballet inconvenant sur les paroles du Pape, qui selon certaines interprétations, aurait même eu l’intention de donner un coup d’épaule à la loi italienne dite loi Bossi-Fini qui encadre très strictement l’entrée des étrangers en Italie.

Riccardo Cascioli : En réalité, le Pape a placé la question sur un tout autre plan, ce qui fait apparaître plutôt pathétique la réaction de la présidente de la Chambre Laura Boldrini, bien contente de pouvoir affirmer que le pape serait en accord avec elle. Mais qui sait si Laura Boldrini a écouté ce passage de l’homélie où le Pape François dit que l’origine de la violence est dans le péché d’Adam, l’homme qui prétend être Dieu, l’homme qui efface Dieu de son horizon. Au lieu d’inscrire d’office le pape dans le parti de Nicky Vendola, président du parti d’extrême-gauche SEL dont la présidente de la Chambre est membre), Laura Boldrini ferait mieux de penser à sa propre responsabilité et à celle tous ceux qui comme elle, dans les tragédies de la mer dans ces dernières années, ont contribué par tous les moyens à l’arrivée d’immigrants illégaux.

Riccardo Cascioli : L’accueil humain, la participation à la douleur et à la souffrance de ceux qui vivent certaines expériences, est bien autre chose que de garantir l’impossible, à savoir une maison, un travail et la citoyenneté pour tous ceux qui décideraient éventuellement de débarquer à Lampedusa.

Riccardo Cascioli : Il faut redire avec clarté qu’une chose est l’attention à l’individu – et en cela, on ne remerciera jamais assez les militaires italiens qui ont toujours tout fait pour sauver et soigner les immigrants en danger de mort -; et une autre chose sont les politiques migratoires qui — en déterminant le nombre d’immigrants ayant la possibilité de résider dans un pays — doivent tenir compte de nombreux facteurs de toutes sortes qui permettent une réelle intégration, et, aussi, des règles du droit international. Quand le pape a fait référence à des choix socio-économiques qui favorisent la migration et les tragédies, il est absurde de le réduire à une critique de l’Occident ou de la mondialisation. Du point de vue économique, la mondialisation a apporté des avantages à tous.

Riccardo Cascioli : Prenons le cas de plus de 500 réfugiés arrivés à Lampedusa : ils viennent du Pakistan, du Nigéria, de l’Erythrée, de la Somalie. C’est-à-dire qu’ils fuient la pauvreté et la persécution provoquée par le fondamentalisme islamique ou les derniers vestiges du communisme en Afrique. Alors, la solution n’est pas de faire venir la moitié de l’Asie et de l’Afrique en Italie, mais de s’employer pour que dans ces pays, on crée les conditions politiques et économiques grâce auxquelles la fuite n’est plus nécessaire.

Riccardo Cascioli : Parce que — nous devons toujours garder cela à l’esprit — ceux qui meurent en mer en essayant d’atteindre les côtes italiennes ne meurent pas à cause du manque d’accueil de notre part, mais parce qu’il y en a qui ont facilité le départ des côtes tunisiennes et libyennes. Et s’il n’y avait pas eu nos patrouilles en mer, le bilan eut été beaucoup plus lourd, conclut Riccardo Cascioli (fin des extraits adaptés ; voir source originale italienne en bas de page).

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Source (s) :

http://www.lanuovabq.it/it/articoli-salvate-il-papadai-suoi-interpreti-6844.htm

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz