FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 juillet 2013

L’avion transportant l’islamiste radical Abou Qatada, expulsé par Londres après des années de procédures, a atterri dimanche matin à Amman, a annoncé un responsable jordanien. Peu après son arrivée, l’homme a été inculpé pour terrorisme, a déclaré une source judiciaire.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Abou Qatada est arrivé à l’aéroport de Marqa », à l’est d’Amman, a déclaré ce responsable sous le couvert de l’anonymat. « Il était escorté par des agents britanniques et jordaniens, qui l’ont remis aux enquêteurs de la cour de sécurité d’Etat », a-t-il ajouté.

Ce tribunal militaire se trouve juste à côté de l’aéroport. Le père d’Abou Qatada, ses frères et d’autres membres de sa famille se trouvaient devant le bâtiment, où le prédicateur radical devait être conduit, a constaté un photographe de l’AFP.

Un temps considéré comme « l’ambassadeur de Ben Laden en Europe », Abou Qatada a été expulsé dans la nuit de Grande-Bretagne. Condamné par contumace en Jordanie dans deux affaires de projets d’attentats, le prédicateur qui avait demandé l’asile au Royaume-Uni en 1993, doit être rejugé.

Après avoir résisté devant les tribunaux pendant des années à la volonté de Londres de l’expulser, Abou Qatada avait accepté en mai de rentrer en Jordanie, une fois ratifié un traité entre les deux pays garantissant que des preuves obtenues sous la torture ne pourraient être utilisées lors de son nouveau procès, ce qui a été fait il y a quelques semaines.

Inculpé pour terrorisme à Amman et placé en détention préventive

Peu après son arrivée en Jordanie, Abou Qatada a été inculpé pour terrorisme, a annoncé une source judiciaire. Le prédicateur a été présenté devant le procureur de la cour de sûreté de l’Etat, qui lui a signifié son inculpation pour « complot en vue de commettre des actes terroristes », et a été placé en détention préventive pour 15 jours, a expliqué cette source à l’AFP.

« Abou Qatada a plaidé non coupable », a ajouté son avocat, Tayssir Diab, précisant qu’il allait déposer dès lundi un recours pour obtenir la libération sous caution de son client. Malgré l’engagement à la « transparence » proféré dimanche matin par les autorités jordanienne, la presse n’a pas été autorisée à pénétrer dans la salle d’audience pour entendre l’énoncé des chefs d’inculpation.

Les affaires en question, liées à des accusations de projets d’attentats, ont déjà valu à Abou Qatada deux condamnations, à la réclusion à perpétuité et à 15 ans de prison, mais il va bénéficier d’un nouveau procès dans la mesure où il avait jusqu’alors été jugé par contumace.

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-islamiste-abou-qatada-expulse-par-londres-inculpe-a-amman?id=8043480

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz