Publié par Gaia - Dreuz le 12 juillet 2013

Cinq sites de vidéo-surveillance prévus par la mairie de Marseille affichent pour objectif, dans un document officiel, de surveiller les Roms et les gens du voyage.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Surveillance des lieux touristiques où des actes de délinquance ont été recensés, des axes de fuites après de possibles braquages… Les 407 caméras que la mairie a décidé d’implanter aux quatre coins de Marseille seront installées dans des buts bien précis. Le dispositif, inspiré par les statistiques et les demandes de la police nationale, doit contribuer à améliorer la sécurité de la cité phocéenne. Jusque là rien d’anormal, excepté la mention « Roms » et « gens du voyage », qui apparaît à cinq reprises dans la liste des objectifs fixés, relève le site d’informations Marsactu.

Interrogée par le site, l’association Rencontres Tsiganes se déclare choquée par cette « discrimination ethnique dans un document officiel » et exige « une modification des fiches ». La commission nationale informatique et liberté (Cnil), qui a publié l’année dernière un guide de bonnes pratiques sur la vidéo-protection, évoque quant à elle « une stigmatisation ».

http://www.midilibre.fr/2013/07/11/des-cameras-ciblent-roms-et-gens-du-voyage-a-marseille,732034.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz