FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 12 juillet 2013

Dans la nuit de lundi à mardi, une vingtaine de jeunes de la cité Clodion à Perpignan ont agressé et menacé des policiers qui vérifiaient un véhicule. Un incident qui a semé l’effervescence dans le quartier.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tout commence vers 1 heure du matin lorsqu’un équipage de l’unité canine légère décide d’effectuer un contrôle routier à hauteur du rond-point donnant accès au boulevard Denoyés.

Insultés et menacés

Les policiers en service s’apprêtent à procéder aux vérifications d’un véhicule quand ils sont pris à partie verbalement par des jeunes habitants de la cité, soudain rassemblés en nombre jusqu’à s’amasser à une vingtaine autour des forces de l’ordre.

Là, ils les couvrent d’insultes et les menacent afin d’empêcher le contrôle de ladite voiture et de ses occupants. Puis, prêts à en découdre, les individus commencent à envoyer divers projectiles en direction des fonctionnaires.

Jets de pierres et tirs de flash ball

La BAC (brigade anti-criminalité) a aussitôt été appelée en renfort et s’est rendue sur les lieux. Ce qui a permis dans un premier temps de disperser l’attroupement hostile. Or, l’histoire ne s’arrête pas là.

Les réfractaires forment à nouveau un attroupement après avoir ramassé un tas de pierres et les jettent en direction des agents et des véhicules de service.

Aucun blessé

Afin de mettre un terme aux hostilités, les services de police ont été contraints de riposter et de faire usage de leur lanceur de balles de défense 40 mm (nouvelle version de flash ball). Ils ont ainsi réussi à mettre en fuite leurs agresseurs. Sans qu’aucun blessé ne soit heureusement à déplorer.

« Des agressions gratuites et injustes »

Alliance police nationale 66 dénonce « ces agressions gratuites et injustes, qui ont pour objet d’empêcher les policiers de faire simplement leur travail de contrôle et de recherche d’individus auteurs d’infractions pénales ». Le syndicat ne peut que se réjouir « qu’il n’y ait pas eu de blessés parmi (ses) collègues », apporte « son soutien entier aux forces de l’ordre qui ont fait l’objet de menaces de mort » et salue « leur professionnalisme ».

« Nous demandons avec insistance à nos responsables administratifs et judiciaires de tout mettre en œuvre pour rétablir l’autorité des fonctionnaires de police, une nouvelle fois bafouée. Cette situation devient intolérable, il est temps d’agir et vite ».

http://www.midilibre.fr/2013/07/10/le-banal-controle-de-police-vire-a-l-affrontement-dans-une-cite-de-perpignan,730589.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz