FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 juillet 2013

Dix mineurs âgés de 14 à 16 ans sont convoqués devant le juge des enfants en vue d’une mise en examen pour l’agression d’une collégienne à Aytré (Charente-Maritime), le 7 juin 2013, diffusée sur le réseau social Facebook.Ces convocations visent sept filles et trois garçons et sont étalées sur plusieurs semaines.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Tyfaine, 15 ans, s’en était tirée avec une double entorse des cervicales et une côte fêlée et s’était vu prescrire une ITT de 15 jours après cette agression commise vers 17H45, à l’arrière du collège de l’Atlantique où elle est scolarisée.

Sur fond de rivalité amoureuse, la jeune fille avait été rouée de coups de poing et de pied. Après son agression, l’adolescente était rentrée seule chez elle, en sang. Sa mère la voyant ainsi l’avait conduite aux urgences.

Selon le parquet de La Rochelle, les adolescents, inconnus des services de police, tous scolarisés également dans cet établissement, doivent en principe être mis en examen pour «violences volontaires en réunion» ou «enregistrement ou diffusion d’images portant atteinte à l’intégrité de la personne», selon le rôle précis qu’a joué chacun. La victime avait de son côté évoqué la présence de personnes extérieures, mais aucune ne semble être visée par l’enquête à ce stade.

Ils avaient pris partie pour une collégienne contre un autre

«Pour la plupart, ils reconnaissent les faits mais pas dans leur totalité. Chacun reconnaît une action, une bagarre… une claque parce qu’elle m’a mal parlé, mais aucun ne s’approprie les faits en expliquant qu’il y a eu un guet-apens» tendu à la victime, explique t-on au parquet. «Les jeunes mis en cause savaient qu’il y avait un litige entre deux collégiennes et disent avoir pris parti pour l’une d’elle, pour la défendre».

Toujours selon cette même source, «pour l’instant, rien dans l’enquête ne montre une responsabilité du personnel du collège», contredisant les propos de la mère de la victime qui avait déclaré fin juin que des adultes de l’établissement avaient été mis au courant des intentions de certains des auteurs de l’agression à venir et n’avaient rien fait pour l’éviter.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-agression-d-une-collegienne-diffusee-sur-facebook-10-mineurs-chez-le-juge-15-07-2013-2984549.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :