FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 juillet 2013

Besançon. « Ce n’est pas tant pour moi que je vais déposer plainte que pour la société en général. C’est préoccupant de voir le degré de violence et d’arrogance de ces jeunes qui ne respectent rien, et s’en prennent tant aux personnes qu’aux biens. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Jointe, hier par téléphone, alors qu’elle allait porter plainte à la gendarmerie de Marchaux, Sylviane Barassi, maire de Deluz, commune du Doubs de quelque 650 habitants, était encore « très choquée et pour tout dire aussi traumatisée » par les faits dont elle avait été victime la veille dans la soirée.

Appelée ce jeudi soir par une conseillère municipale qui venait d’être copieusement injuriée par un groupe de quatre jeunes qui étaient en train de vandaliser des massifs de fleurs, elle s’est rendue sur les lieux afin d’obtenir des explications.
Insultes, insanités et bras tordu dans le dos

Une fois face au jeune homme et à ses trois cousines, l’élue a été accueillie par « des insultes et des insanités d’une rare violence. C’était immonde ! », relate-t-elle.

S’approchant du jeune garçon, demeurant au village et âgé de « 17 ou 18 ans », elle lui a alors demandé de répéter ce qu’il venait de dire. « Je pensais avoir mal entendu tellement je n’en revenais pas de son arrogance et du caractère ordurier de ses propos. C’est alors qu’il m’a attrapée par le bras et me l’a retourné dans le dos. C’est comme ça que je me suis tordu le pied avant de tomber sur la dalle du lavoir. »

Le tout avant l’intervention du premier adjoint qui a mis en fuite les quatre sauvageons, les trois jeunes filles n’ayant pas été, elles non plus, avares d’insultes.

« Nous avions déjà eu quelques problèmes d’incivilité avec la famille de ce jeune homme, qui habite la commune avec ses parents depuis environ deux ans, indique Sylviane Barassi, mais ça n’était jamais allé jusqu’à des violences physiques. » Et d’ajouter : « Au-delà de notre cas particulier, se pose la question de l’avenir de jeunes comme lui qui semblent grandir sans valeurs ni repères. Une telle violence gratuite ! C’est aussi leur devenir qui est en jeu. C’est vraiment très inquiétant. »

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/07/13/une-maire-agressee-par-des-jeunes

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :