FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 juillet 2013

Besançon. « Ce n’est pas tant pour moi que je vais déposer plainte que pour la société en général. C’est préoccupant de voir le degré de violence et d’arrogance de ces jeunes qui ne respectent rien, et s’en prennent tant aux personnes qu’aux biens. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Jointe, hier par téléphone, alors qu’elle allait porter plainte à la gendarmerie de Marchaux, Sylviane Barassi, maire de Deluz, commune du Doubs de quelque 650 habitants, était encore « très choquée et pour tout dire aussi traumatisée » par les faits dont elle avait été victime la veille dans la soirée.

Appelée ce jeudi soir par une conseillère municipale qui venait d’être copieusement injuriée par un groupe de quatre jeunes qui étaient en train de vandaliser des massifs de fleurs, elle s’est rendue sur les lieux afin d’obtenir des explications.
Insultes, insanités et bras tordu dans le dos

Une fois face au jeune homme et à ses trois cousines, l’élue a été accueillie par « des insultes et des insanités d’une rare violence. C’était immonde ! », relate-t-elle.

S’approchant du jeune garçon, demeurant au village et âgé de « 17 ou 18 ans », elle lui a alors demandé de répéter ce qu’il venait de dire. « Je pensais avoir mal entendu tellement je n’en revenais pas de son arrogance et du caractère ordurier de ses propos. C’est alors qu’il m’a attrapée par le bras et me l’a retourné dans le dos. C’est comme ça que je me suis tordu le pied avant de tomber sur la dalle du lavoir. »

Le tout avant l’intervention du premier adjoint qui a mis en fuite les quatre sauvageons, les trois jeunes filles n’ayant pas été, elles non plus, avares d’insultes.

« Nous avions déjà eu quelques problèmes d’incivilité avec la famille de ce jeune homme, qui habite la commune avec ses parents depuis environ deux ans, indique Sylviane Barassi, mais ça n’était jamais allé jusqu’à des violences physiques. » Et d’ajouter : « Au-delà de notre cas particulier, se pose la question de l’avenir de jeunes comme lui qui semblent grandir sans valeurs ni repères. Une telle violence gratuite ! C’est aussi leur devenir qui est en jeu. C’est vraiment très inquiétant. »

http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/07/13/une-maire-agressee-par-des-jeunes

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz