FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 juillet 2013

Un rapport remis au gouvernement préconise de lever l’interdiction faite aux hommes ayant eu des rapports sexuels avec des hommes de faire don de leur sang.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un rapport remis mardi à Marisol Touraine, ministre de la Santé, recommande de mettre fin à l’éviction des homosexuels du don du sang. Dans ce document, Olivier Veran, député PS de l’Isère et neurologue au CHU de Grenoble, estime globalement que la filière du sang souffre d’un manque de pilotage et doit être revue autour d’un Haut Conseil de la filière du sang (HCFS). Cette structure serait appelée à se prononcer sur les grandes orientations du secteur, et en particulier sur des questions comme l’éviction du don du sang de certaines catégories de personnes, comme les homosexuels. En la matière, le rapport préconise d’ailleurs que plutôt que de se focaliser sur «l’orientation sexuelle» du donneur, le questionnaire évolue «vers (son) niveau de risque individuel» : multiplication de partenaires, rapports non protégés, pratiques à risque…

En décembre dernier, Marisol Touraine avait estimé que les conditions n’étaient pas réunies pour cesser d’exclure les homosexuels du don du sang. Le débat est d’ailleurs récurrent, puisque Xavier Bertrand puis Roselyne Bachelot, lorsqu’ils étaient ministres de la Santé, avaient envisagé une telle mesure, sans pour autant la mettre en œuvre.

Aujourd’hui, les transfusions sont extrêmement sûres. Plusieurs mesures visent à éliminer tout risque de contamination des receveurs par des infections transmises par le donneur. L’interrogatoire permet d’exclure un certain nombre de personnes à risque pour différents virus. Surtout, des tests sophistiqués sur tous les dons servent à écarter ceux qui auraient échappé à ce premier filtre de l’interrogatoire. Pour rechercher le virus du sida, deux types de tests sont mis en œuvre simultanément. Malgré tout, un risque résiduel persiste.
Une période de dix jours de contamination silencieuse

Après un rapport sexuel contaminant, il existe une période de dix jours pendant laquelle la contamination est silencieuse: tous les tests sont négatifs, mais la personne est infectée. Selon une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS) publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire le 23 octobre 2012, il y aurait eu, entre 2000 et 2010, deux receveurs contaminés par le virus du sida, lors d’une transfusion. Le risque résiduel est donc très faible, mais pas totalement nul.

Plusieurs modélisations faites par des experts ont estimé que l’arrêt de l’exclusion des personnes homosexuelles du don de sang pourrait contribuer à faire augmenter, très peu sans doute, ce risque résiduel.

«Dans un monde de la précaution, il est étrange d’entendre dire que l’on envisage de prendre des mesures qui vont coûter plus cher, car l’interrogatoire des donneurs sera plus long, et dont le seul résultat sera éventuellement d’augmenter un tout petit peu le risque transfusionnel, souligne le Pr Dominique Costagliola, de l’Agence nationale de recherche sur le sida, à Paris. Pour moi, cette exclusion n’a absolument pas d’objectif discriminatoire, mais uniquement un objectif de santé publique. Les dernières données épidémiologiques nous permettent de savoir que 3 % des homosexuels masculins sont contaminés par le virus du sida sans le savoir, ce qui est énorme! Cette proportion baisse à trois cas pour 1 000 chez les hétérosexuels originaires d’Afrique subsaharienne et à 3 cas pour 10 000 chez les hétérosexuels français.»

La Grande-Bretagne a décidé récemment de revenir sur cette interdiction. Elle autorise désormais le don de sang par des homosexuels n’ayant pas eu de relations sexuelles depuis un an au moins. Est-ce vraiment un progrès, sur le plan de la lutte contre les discriminations?

Reste à savoir ce que fera Marisol Touraine de ce nouveau rapport. Jean-Luc Romero, président d’Élus locaux contre le sida, s’est dit, lui, «très satisfait de cette prise de position». Et demande que «ce soit le comportement à risque qui soit le critère d’interdiction et non un préjugé stigmatisant lié à l’orientation sexuelle du citoyen».

VOTRE AVIS – Un rapport remis à Marisol Touraine préconise l’ouverture du don du sang aux homosexuels. Comprenez-vous cette recommandation et pourquoi? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires ci-dessous ou en nous écrivant à temoin@lefigaro.fr.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/17/20994-debat-sur-don-sang-homosexuels-relance

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz