FLASH
[11/12/2017] New York : le terroriste qui a fait exploser une bombe (4blessés légers) s’appelle Afrad Zakhmi, 22 ans du Blangadesh. Et oui encore et toujours ce sont les musulmans qui commettent le plus d’attentats  |  Un migrant musulman du Bangladesh a tenté de faire exploser une bombe a New York  |  Imam Tawhidi: « ouvrez les yeux, nos leaders ont volé nos nations et ils ont accusé Israël et les USA. Puis ils nous ont dit de chanter des slogans de mort à l’occident »  |  [10/12/2017] Netanyahu donne une leçon d’histoire à Macron: « Jérusalem n’a jamais été la capitale d’un autre peuple. Plus vite les Palestiniens accepteront cette réalité, plus vite nous arriverons à la paix »  |  Netanyahu à Paris : « la stratégie d’Israël est de se servir de [ses nouveaux alliés] du monde Arabe pour forcer les Palestiniens à être réalistes sur le processus de paix »  |  Netanyahu à Macron : « Paris est la capitale de la France. Jérusalem est la capitale d’Israël. Nous respectons votre histoire et vos choix, et je sais qu’en tant qu’ami, vous respectez la nôtre »  |  Netanyahu à propos d’Erdogan: « quand on bombarde les villages kurdes, aide l’Iran et soutient le Hamas on ne peut pas donner des leçons de morale à Israël »  |  Vendée : la crèche de Noël définitivement autorisée à La Roche-sur-Yon  |  Paris : Manifestation antisémite contre Israël: une femme d’un certain âge, pro-israélienne, attaquée par des antisionistes  |  Jérusalem : attentat au couteau. Un jeune de 25 ans dans un état critique  |  Ce dimanche, Tsahal a découvert et détruit un autre tunnel terroriste du Hamas  |  59% des Français ont une vision négative de l’avenir de la France (Sondage JDD 9 décembre 2017)  |  Après la décision de Trump de reconnaître que Jérusalem est en effet la capitale israélienne, une centaine de personnes attaquent une synagogue de Suède. Et la gauche soutient que les antisionistes ne sont pas des antisémites !  |  [09/12/2017] Macron, le honteux héritier de l’idéologie pétainiste, s’allie à la Turquie pour réclamer l’annulation de Trump sur Jérusalem  |  La Cour suprême donne une 1ere victoire à Trump sur les « dreamers », illégaux arrivés mineurs aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 juillet 2013

Face à la pénurie de candidats, certaines académies auraient fortement abaissé la barre d’admissibilité aux concours. La rue de Grenelle est sceptique sur ces notes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce serait une conséquence directe de la fameuse « crise des vocations » dans l’Education nationale. Face à la pénurie de candidats, certaines académies auraient abaissé fortement la barre d’admissibilité au concours 2014 de professeurs des écoles, révèle L’Express vendredi 19 juillet. Les étudiants auraient accédé à l’oral avec un 4/20 à l’épreuve écrite à Créteil, un 4,5/20 à Versailles, un 5/20 à Paris ou un 7/20 à Strasbourg. « Si la barre était à 10/20, nous ne pourrions recruter que quelques centaines de candidats », justifie un haut fonctionnaire cité par L’Express.
Plus de candidats pour autant de postes

Au ministère de l’Education, on s’étonne : les barres d’admissibilité aux épreuves écrites du concours 2014 ne seront connues qu’à l’automne, une fois que toutes les académies auront compilé leurs données pour les faire remonter au ministère. Un travail qui « prend des semaines ».

En outre, la rue de Grenelle trouve surprenant que le niveau des notes d’admissibilité puisse être aussi bas dans certaines académies alors que le nombre de candidats a augmenté pour le concours 2014, par rapport à 2013, pour un nombre de postes quasi équivalent, autour de 8 500. Ils étaient 26 300 à tenter leur chance, contre 20 400 pour le concours 2013, soit 29% de plus.
« La mastérisation des candidats fait augmenter le niveau »

« Le niveau de sélectivité augmente forcément », indique-t-on au ministère de l’Education. D’autant que pour l’édition 2014, le ministre avait imposé, rigueur budgétaire oblige, de ne rendre admissibles que 107% du nombre de postes ouverts, contre 200 à 225% d’habitude.

Si l’on concède, rue de Grenelle, que les besoins en recrutement et que le nombre de candidats varient selon les académies, la thèse d’un concours 2014 au rabais est battue en brèche : « La mastérisation des prétendants au professorat fait augmenter le niveau. Et puis un concours, ce n’est pas comme le bac, il ne faut pas avoir 10 de moyenne pour être sélectionné. Au Capes de mathématiques par exemple, la note d’admissibilité s’est longtemps située autour de 5/20. »

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/devenir-professeur-des-ecoles-malgre-un-4-20-au-concours-c-est-possible_373350.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20130720-[lespluscommentes/titre1]-[popin-2-3-2013]

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz