FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 juillet 2013

Face à la pénurie de candidats, certaines académies auraient fortement abaissé la barre d’admissibilité aux concours. La rue de Grenelle est sceptique sur ces notes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce serait une conséquence directe de la fameuse « crise des vocations » dans l’Education nationale. Face à la pénurie de candidats, certaines académies auraient abaissé fortement la barre d’admissibilité au concours 2014 de professeurs des écoles, révèle L’Express vendredi 19 juillet. Les étudiants auraient accédé à l’oral avec un 4/20 à l’épreuve écrite à Créteil, un 4,5/20 à Versailles, un 5/20 à Paris ou un 7/20 à Strasbourg. « Si la barre était à 10/20, nous ne pourrions recruter que quelques centaines de candidats », justifie un haut fonctionnaire cité par L’Express.
Plus de candidats pour autant de postes

Au ministère de l’Education, on s’étonne : les barres d’admissibilité aux épreuves écrites du concours 2014 ne seront connues qu’à l’automne, une fois que toutes les académies auront compilé leurs données pour les faire remonter au ministère. Un travail qui « prend des semaines ».

En outre, la rue de Grenelle trouve surprenant que le niveau des notes d’admissibilité puisse être aussi bas dans certaines académies alors que le nombre de candidats a augmenté pour le concours 2014, par rapport à 2013, pour un nombre de postes quasi équivalent, autour de 8 500. Ils étaient 26 300 à tenter leur chance, contre 20 400 pour le concours 2013, soit 29% de plus.
« La mastérisation des candidats fait augmenter le niveau »

« Le niveau de sélectivité augmente forcément », indique-t-on au ministère de l’Education. D’autant que pour l’édition 2014, le ministre avait imposé, rigueur budgétaire oblige, de ne rendre admissibles que 107% du nombre de postes ouverts, contre 200 à 225% d’habitude.

Si l’on concède, rue de Grenelle, que les besoins en recrutement et que le nombre de candidats varient selon les académies, la thèse d’un concours 2014 au rabais est battue en brèche : « La mastérisation des prétendants au professorat fait augmenter le niveau. Et puis un concours, ce n’est pas comme le bac, il ne faut pas avoir 10 de moyenne pour être sélectionné. Au Capes de mathématiques par exemple, la note d’admissibilité s’est longtemps située autour de 5/20. »

http://www.francetvinfo.fr/societe/education/devenir-professeur-des-ecoles-malgre-un-4-20-au-concours-c-est-possible_373350.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20130720-[lespluscommentes/titre1]-[popin-2-3-2013]

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz