FLASH
[13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  |  Aux abois, Mahmoud Abbas demande à la communauté internationale de retirer à Israël le statut d’Etat  |  [12/12/2017] La Gambie, après avoir suivi les procédures demandées par l’administration américaine, a été retirée de la liste des pays visés par une interdiction d’entrée aux USA  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 juillet 2013

cage-aux-folles-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le lobby gay fait à nouveau parler de lui, depuis le vendredi 19 juillet 2013, au Vatican, après des révélations sur l’homosexualité d’un prélat nommé par François à un poste de la banque de l’Etat du Vatican, l’Institut pour les Oeuvres de Religion (IOR). Selon l’excellent vaticaniste de l’hebdomadaire italien L’Espresso, Sandro Magister, souvent cité sur dreuz.info, ce prélat, Mgr Battista Ricca, était connu pour une liaison homosexuelle alors qu’il travaillait au sein de la nonciature (« ambassade ») du Vatican à Montevideo, en Uruguay, de 1999 à 2000. Il aurait procuré une fonction, un logement et un salaire au sein de la nonciature à son amant Patrick Haari, capitaine de l’armée suisse, avec qui il était lié.

Les informations de Sandro Magister sont basées comme toujours sur plusieurs sources de première main. La présence d’homosexuels au Vatican, y compris parmi le clergé, est connue du pape François qui avait déclaré le 6 juin dernier : « À la Curie on parle d’un lobby gay. Et c’est vrai, il y en a un ». L’existence d’un tel peut entraîner un système de protection, de recommandation et même de chantage. Ainsi, certains prélats auraient pu protéger des collaborateurs, par estime pour eux, ou, considérant qu’ils étaient irréprochables sur le plan professionnel. Certains auraient pu, aussi, se taire, craignant d’être dénoncés à leur tour. Le rapport de 300 pages remis à Benoît XVI en novembre 2012 par trois cardinaux sur l’affaire des fuites Vatileaks — rapport transmis par Benoît XVI au pape François — contiendrait des informations sur ce lobby gay.

Ce qui aurait particulièrement irrité le pape François, c’est que les services du Vatican lui auraient caché des informations significatives dans le dossier de Mgr Battista Ricca. Informations, qui, si François les avait connues à temps, l’auraient dissuadé de nommer Ricca au sein de l’Institut pour les OEuvres de Religion, toujours selon Sandro Magister. Mgr Battista Ricca, 57 ans, avait gagné la confiance du pape François, notamment en tant que directeur de la Maison Sainte Marthe, où le nouveau pape a choisi d’habiter. Le pape François s’était fait présenter le dossier personnel concernant Mgr Battista Ricca et il n’y avait rien trouvé d’inconvenant. C’est une semaine après avoir nommé le prélat de l’IOR, que, rencontrant des nonces apostoliques, le pape a eu connaissance des antécédents homosexuels de Mgr Ricca.

Les révélations de Sandro Magister dans L’Espresso s’inscrivent dans le cadre de tensions autour de l’IOR, alors que le pape a entrepris de le réformer. Mgr Ricca était arrivé en 1999 à la nonciature de Montevideo, après des postes au Congo, en Algérie, en Colombie et en Suisse. Il serait arrivé en Uruguay avec son ami le capitaine Patrick Haari. De nombreux évêques, prêtres, laïcs et religieuses uruguayens auraient été scandalisés. En 2001, Mgr Ricca aurait été mêlé à une série d’incidents. Dans un lieu de rencontres pour homosexuels, il aurait reçu des coups. Mgr Ricca fut alors transféré au sein de la nonciature de Trinidad et Tobago.

Une fois rentré à Rome, en 2005, le prélat a été intégré dans le personnel diplomatique à la Secrétairerie d’Etat, le « ministère des Affaires étrangères » de l’Etat du Vatican. Parmi les missions qui lui ont alors été confiées, figurait le contrôle des dépenses des nonciatures. Selon Sandro Magister, des gens ont participé activement à une opération de dissimulation au bénéfice de Mgr Ricca en freinant les enquêtes menées à son sujet depuis l’époque des faits, y compris en occultant les rapports rédigés par le nonce en fonction à propos de Mgr Ricca et en veillant à ce que le dossier personnel de Mgr Ricca reste propre.

Fait nettement plus réjouissant, aujourd’hui, lundi 22 juillet 2013, l’avion de ligne dans lequel voyage le pape François pour participer aux 28èmes Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), un Airbus A330 d’Alitalia, a décollé à destination de Rio de Janeiro (Brésil) où il devrait atterrir à l’aéroport international à 16 h locales (21 h, heure de Rome).

Le Pape François est parti avec un bagage à main qu’il portait lui-même et s’est mis dans la file des passagers. Le voyage devrait durer 12 heures et l’avion survolera l’Italie, l’Algérie, la Mauritanie et le Sénégal pour se rendre à Rio, où une multitude de jeunes attendent le Pape.

Peu de temps avant le décollage, celui-ci leur a envoyé un tweet : « J’arrive à Rio dans quelques heures et mon cœur est rempli de joie parce que dans peu de temps je serai avec vous pour célébrer la XXVIII JMJ ». Le message a été envoyé aux plus de sept millions et demi d’abonnés au compte @Pontifex.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz