Publié par Michel Garroté le 24 juillet 2013

Fatah-3

Michel Garroté, réd en chef  –-  D’après ce que racontent certains médias français, quelque 55% des Israéliens soutiendraient, paraît-il, un accord de paix, contre 25% qui s’y opposeraient et 20% d’indécis, selon un sondage publié dans le journal israélien de gauche Haaretz. Ce sondage de l’institut Dialog, sous la supervision du professeur Camil Fuchs de l’université de Tel-Aviv, a été effectué auprès de 511 Israéliens.

Ce que ces mêmes médias français occultent, c’est que selon le Maagar Interdisciplinary Research and Consulting Institute Ltd., dirigé par le professeur Yitzhak Katz, dans un sondage effectué auprès de 503 Israéliens pour la chaîne télévisée israélienne Channel 10, seulement 26% des Israéliens soutiennent un accord de paix, contre 61% qui s’y opposent et 13% d’indécis. La raison est simple : le Fatah et l’OLP on l’habitude d’imposer des conditions « préalables » disproportionnées.

Comment se fait-il que des médias français aient publié le sondage de l’institut Dialog, effectué pour le compte d’un journal israélien très à gauche, sans pour autant publier le sondage du Maagar Interdisciplinary Research and Consulting Institute Ltd ?

Comment se fait-il que des médias français aient publié une information selon laquelle 55% des Israéliens soutiendraient, paraît-il, un accord de paix, tout en censurant un autre sondage selon lequel seulement 26% des Israéliens soutiennent un accord de paix ?

Comment se fait-il que des médias français évoquent un tel accord de paix tout en masquant délibérément les aberrantes conditions préalables imposées par des dirigeants palestiniens non-représentatifs de la population qu’ils prétendent défendre ?

Comment se fait-t-il que la seule « référence » de nombreux médias français donneurs de leçons soit toujours Haaretz, journal alter-juif de gauche non-représentatif de l’opinion publique israélienne ?

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz