FLASH
[15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  |  Durant la nuit, l’armée israélienne a détruit un tunnel terroriste du Hamas au sud de Gaza  |  [11/01/2018] Des imbéciles affirment que Trump n’a aucun succès économique. Et ça ?! Sondage Quinnipiac: 66% des Américains pensent que l’économie est “Excellente/ bonne” et c’est le meilleur score depuis que ce sondage existe  |  En caméra cachée, James O’Keefe a pris Twitter la main dans le sac avouant qu’ils suppriment des comptes d’opinions politiques qui leur déplaisent – et nous risquons d’être censuré par Twitter de l’écrire  |  Sujet tabou : le racisme anti-blanc des banlieues. 2280 pompiers ont été agressés en 2016 dans les banlieues  |  « Oprah battrait Trump avec un écart à deux chiffres » disent les instituts de sondage. Les médias oublient juste de dire que ces sondeurs affirmaient qu’Hillary battrait Trump dans un raz-de-marée !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 26 juillet 2013

A peine le mois du jeûne a t-il commencé que les campagnes d’intimidation contre les non-jeûneurs ont été lancées. Durant les dix premiers jours de ce mois, il a été enregistré deux actions de repression policière à leur encontre. La première s’est déroulée à Alger. Le citoyen non jeûneur a été amené à comparaître devant le tribunal Abane Ramdane d’Alger, le 22 juillet dernier. La deuxième scène s’est déroulée en Kabylie avec la descente des gendarmes dans une cafeteria fréquentée par les non-jeûneurs au niveau de la localité de Tigzirt. Cette cafétaria a été fouillée de fond en comble par les services de l’ordre, venus spécialement pour la perquisition.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Commençons pas rappeler que cette campagne d’intimidation contre les non-jeûneurs comme tout malheur n’est pas venue seule. Elle a été précédée par l’affichage des panneaux publicitaires sur les routes nationales de Kabylie, où on pouvait lire notamment : « Ne touchez pas à l’alcool et à la drogue » ou bien « N’oubliez pas les prières sinon Dieu vous punira et vous brûleriez en enfer ». La population est en venue à brûler quelques uns de ces panneaux. C’est la première fois qu’un message à caractère prosélyte religieux musulman est utilisé par un affichage publicitaire au bord des routes. « On s’etonne du silence des pouvoirs publics », nous dit un militant de la société civile de la localité d’Akbou, à Bejaïa. Notre interlocuteur s’interroge d’ailleurs, sur la liberté accordée à ces prédicateurs-publicitaires.

Aucune information n’a filtré dans la presse écrite sur le procès qui s’est tenu au tribunal Abane Ramdane, qui mettait en cause un citoyen non-jeûneur. Plusieurs militants des droits de l’homme ont fait le déplacement au niveau du tribunal en guise de soutien. Ils ont été surpris par le non-affichage du verdict prononcé par le tribunal dans cette affaire. Des agents de ce tribunal ont demandé simplement à ces militants de revenir ultérieurement pour s’enquérir du verdict.

S’agissant la descente effectuée par les gendarmes au niveau de la localité de Tigzirt, l’on apprend que le pire a été évité de justesse: le propriétaire aurait pu se voir infligé une fermeture définitive de son commerce. Aussi, une grande manifestation de protestation a été annulée à la dernière minute, après la restitution des papiers au gérant qui a pu bénéficier d’un grand élan de solidarité de la population locale.

Selon le président du comité de Village de Tifra sis à Tigzirt, cité par l’observatoire des droits de l’homme de Tizi-Ouzou, les intimidations ne sont pas arrêtées là, puisque plusieurs interrogatoires ont été menés en série par les gendarmes afin d’identifier les personnes qui fréquentent souvent cette cafeteria.

On s’interroge par ailleurs sur les objectifs d’une telle descente au niveau d’un quartier isolé de Kabylie. C’est une manière de faire pour mieux disperser les non jeuneurs et leur signifier qu’un nouveau dispositif de contrôle a été mis en place par la police religieuse.

Plusieurs militants des droits de l’homme ont dénoncé d’ailleurs, l’usage de telles méthodes. Les forces de sécurité sont avant tout sensées protéger le citoyen, nous dit Hocine militant des droits de l’homme à Tizi-Ouzou, il rajoute que « la région a besoin de retrouver une certaine tranquillité après le nombre excessif des kidnappings qui se sont déroulé à Tizi-Ouzou », il est hors de question d’obliger un citoyen d’observer le jeûne en dehors de sa volonté, conclut-il.

Notons que ces actes se répètent presque chaque année, où des citoyens se retrouvent souvent devant la justice, pour non-observation du mois de jeûne. En 2010 deux ouvrier ont été surpris par des policiers en train de boire de l’eau, dans un chantier privé. Ils avaient été manu militari conduits au commissariat de police, avant qu’ils ne soient relâchés par la suite.

http://www.kabyle.com/articles/retour-sur-la-chasse-aux-non-jeuneurs-en-kabylie-21978-24072013

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz