FLASH
[11/12/2018] La grosse tuile : un juge condamne la porn star Stormy Daniels instrumentalisée par les Démocrates à payer 300 000 $ à #Trump suite à l’échec de sa poursuite en justice  |  #Strasbourg : 1 soldat français aurait été blessé durant les échanges de coup de feu avec le terroriste. Selon certaines informations, le terroriste lui-même a été blessé, mais a réussi à s’enfuir des lieux  |  Tristement, l’attentat de #Strasbourg est maintenant en tête des tendances jusqu’en Australie  |  #Strasbourg, bilan provisoire de l’immigration : 2 morts et 12 blessés  |  #Strasbourg : l’immigration se porte bien – la police demande juste aux gens de se barricader chez eux, et vient d’échanger des tirs avec le terroriste, mais sans islamophobie  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : l’assaillant qui a été identifié, est fiché S pour radicalisation  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur qui a pris la fuite, a été identifié  |  Strasbourg : l’attaque s’est produite près du Marché de Noël qui a déjà été ciblé par un projet d’attentat  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur en fuite  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 6 blessées  |  Strasbourg 1 homme a ouvert le feu sur la foule, non loin de l’Hôtel de Police. Au moins 4 blessés. Tireur en fuite. Les autorités appellent les riverains à ne pas sortir de chez eux  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 3 blessées  |  Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 27 juillet 2013

Une femme de 18 ans portant un voile intégral a refusé de se soumettre à un contrôle de police mercredi à Marseille. En plus de son refus, elle a agressé les forces de l’ordre. D’autres personnes l’ont rejointe. Résultat : trois policiers blessés et les interpellés remis en liberté.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Dans la nuit de mardi à mercredi à Marseille, trois policiers ont été tabassés après un contrôle d’identité qui a mal tourné. Vers 00h45 à proximité de la mosquée Es-Sunna, trois agents de police se sont approchés d’une jeune femme de 18 ans qui portait un voile intégral, le niqab. Conformément à la loi de 2010 sur le voile intégral, des policiers ont décidé de faire un contrôle d’identité. Mais cette dernière a refusé de se soumettre à l’autorité policière.

« Je n’obéis pas aux lois de la République »

« Je n’obéis pas aux lois de la République », a-t-elle expliqué. Elle s’est alors mise à crier et a dénoncé une agression de la police. Elle a même donné des coups de poing au visage d’un policier. C’est là que le compagnon de la jeune femme s’est interposé, de manière à empêcher définitivement le contrôle d’identité. L’homme a ensuite appelé à la rescousse. Une cinquantaine de personnes ont rejoint la bagarre et roué de coups les policiers de la tête aux pieds. L’arrivée de renforts a permis l’interpellation de quatre personnes dont la femme voilée. Mais tous ont été remis en liberté dans la nuit par le parquet de Marseille dans un souci d’apaisement en période de ramadan.

« Le message donné est hors de propos »

« Le signal donné à cette affaire par le parquet de Marseille nous laisse dans l’expectative la plus totale, explique David-Olivier Reverdy est secrétaire adjoint du Syndicat de police « Alliance » dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Comment peut-on s’en prendre aux forces de l’ordre et être remis en liberté sans garde à vue, sans être inquiété ? Il me semble que le message donné à la population et à la délinquance, qui je vous le rappelle est assez prégnante à Marseille, est un message qui est absolument hors de propos. On aurait aimé le soutien de la justice et non pas une défiance à ce sujet. Encore une fois, les agents de police de Marseille se sentent délaissés ».

http://www.rmc.fr/editorial/281900/niqab-un-controle-didentite-tourne-au-pugilat-a-marseille/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz