FLASH
[18/01/2018] Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 1 août 2013

Par sa décision du 26 juillet dernier, le juge des référés du TGI d’Aix a renvoyé le Conseil général dans ses cordes. Deux jours plus tôt, le Département introduisait une requête en référé afin que soit ordonnée l’expulsion de gens du voyage, installés « sans droit ni titre », sur un terrain lui appartenant, situé sur la commune de Marignane. Selon le conseil général, produisant un courrier du sous-préfet d’Istres, « cette occupation illicite par un camp composé de 60 adultes et 40 enfants, était génératrice de risques d’incendie ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La collectivité propriétaire avait, alors, été fermement invitée à prendre « toutes dispositions pour mettre un terme à ce danger ». Les avocats du Département relevaient également qu’un constat d’huissier daté du 19 juillet notait que « les lieux étaient souillés par de nombreux déchets, ce qui constitue une gêne pour le voisinage et des risques environnementaux, et qu’enfin, les occupants eux-mêmes sont confrontés à des conditions de vie non décentes ». Forts de ces arguments, ils réclamaient l’expulsion sans délai du campement… « Ils ne contestent pas occuper les lieux sans droit ni titre, souligne en défense, Me Chantal Bourglan. Mais ils ont déjà fait l’objet d’expulsions et se sont retrouvés sans aucune solution d’hébergement. »

Si ces familles ont effectivement installé leurs véhicules sur un terrain appartenant au Département, ils ont mis en place un groupe électrogène et bénéficient d’un suivi médical par « Médecins du monde ». « Les enfants sont en rupture de scolarisation, et c’est dans cette situation de précarité qu’ils se sont trouvés assignés devant le juge des référés », martèle Me Bourglan en assurant qu’il n’y avait ni « urgence » ni « dommage imminent ».

Des arguments reçus par le juge qui note que « les éléments versés aux débats ne caractérisent par l’existence d’un danger imminent que seule l’évacuation forcée des occupants permettrait de prévenir ».

Le juge souligne en outre que « si l’occupation sans droit ni titre peut être de nature à caractériser l’existence d’un trouble illicite, ce terrain avait été acquis par le Département dans le cadre d’un projet de rocade aujourd’hui abandonné. La préoccupation concernant ce terrain inoccupé était surtout liée aux risques d’incendie et au fait qu’il avait été préconisé un débroussaillage et non l’évacuation des occupants. »

Et le juge de conclure qu’il « n’est pas établi que l’occupation actuelle du terrain soit génératrice d’un trouble dans la jouissance par le Département de son droit de propriété » et que « le trouble et les dangers susceptibles de résulter d’une évacuation en urgence et sans solution de relogement d’une centaine de personnes seraient également très élevés, tant pour les personnes déplacées que pour l’environnement dans lequel elles seraient contraintes de se réfugier. »

http://www.laprovence.com/article/actualites/2469855/le-departement-perd-une-bataille-contre-les-roms.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz