FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2013

ALeqM5jvmcw_HSZVRX2-vblOf2CCIjPAHQ

Des migrants subsahariens avaient lancé, le 26 juin dernier, un « assaut massif » contre la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla. Selon les autorités locales, une centaine de clandestins étaient parvenus à entrer en territoire hispanique.

Les assauts de migrants subsahariens sur l’imposante barrière qui entoure l’enclave de Melilla se multiplient ces derniers mois.

Ces groupes de migrants venus d’Afrique subsaharienne lancent régulièrement des assauts contre la frontière à Melilla, espérant pénétrer sur le continent européen.

Melilla, peuplée de 80 000 habitants, est la seule frontière terrestre de l’Union européenne avec le continent africain, avec l’autre enclave espagnole de Ceuta, également située sur la côte méditerranéenne du Maroc.

Fin 2012, des associations de défense des droits de l’homme ont affirmé que 20 000 à 25 000 clandestins originaires d’Afrique sub-saharienne se trouvaient sur le sol marocain.

Le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani, avait souligné en mai la difficulté pour les autorités espagnoles de répondre à la forte pression migratoire aux portes des enclaves.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et ce sont donc environ 6 400 subsahariens qui ont été expulsés du Maroc depuis le début de l’année 2013, selon le rapport de l’AMDH (association marocaine des droits de l’homme, qui fait état de « violences » et de « brutalités » de la part des autorités marocaines.

Le ministère de l’Intérieur marocain a qualifié ces accusations « d’infondées », affirmant que « l’action des services de sécurité dans le cadre de leur lutte contre la migration illégale est strictement encadrée par la loi ».

« Les mauvais traitements et les brutalités contre les migrants n’ont pas cessé depuis le début de l’année en cours », a déclaré à l’AFP Hassan Aammari, responsable de la commission de l’immigration de l’AMDH.

Mais selon le ministère de l’Intérieur marocaine, « la loi relative au séjour des étrangers au Maroc accorde toutes les garanties nécessaires à ces personnes et confère une protection particulière aux femmes enceintes et aux mineurs ».

Le racisme musulman contre les noirs n’est cependant pas punit par la sharia.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz