FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2013

ALeqM5jvmcw_HSZVRX2-vblOf2CCIjPAHQ

Des migrants subsahariens avaient lancé, le 26 juin dernier, un « assaut massif » contre la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla. Selon les autorités locales, une centaine de clandestins étaient parvenus à entrer en territoire hispanique.

Les assauts de migrants subsahariens sur l’imposante barrière qui entoure l’enclave de Melilla se multiplient ces derniers mois.

Ces groupes de migrants venus d’Afrique subsaharienne lancent régulièrement des assauts contre la frontière à Melilla, espérant pénétrer sur le continent européen.

Melilla, peuplée de 80 000 habitants, est la seule frontière terrestre de l’Union européenne avec le continent africain, avec l’autre enclave espagnole de Ceuta, également située sur la côte méditerranéenne du Maroc.

Fin 2012, des associations de défense des droits de l’homme ont affirmé que 20 000 à 25 000 clandestins originaires d’Afrique sub-saharienne se trouvaient sur le sol marocain.

Le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani, avait souligné en mai la difficulté pour les autorités espagnoles de répondre à la forte pression migratoire aux portes des enclaves.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et ce sont donc environ 6 400 subsahariens qui ont été expulsés du Maroc depuis le début de l’année 2013, selon le rapport de l’AMDH (association marocaine des droits de l’homme, qui fait état de « violences » et de « brutalités » de la part des autorités marocaines.

Le ministère de l’Intérieur marocain a qualifié ces accusations « d’infondées », affirmant que « l’action des services de sécurité dans le cadre de leur lutte contre la migration illégale est strictement encadrée par la loi ».

« Les mauvais traitements et les brutalités contre les migrants n’ont pas cessé depuis le début de l’année en cours », a déclaré à l’AFP Hassan Aammari, responsable de la commission de l’immigration de l’AMDH.

Mais selon le ministère de l’Intérieur marocaine, « la loi relative au séjour des étrangers au Maroc accorde toutes les garanties nécessaires à ces personnes et confère une protection particulière aux femmes enceintes et aux mineurs ».

Le racisme musulman contre les noirs n’est cependant pas punit par la sharia.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz