Publié par Gaia - Dreuz le 1 août 2013

Une jeune fille de 17 ans a sauté d’une tour du quartier Kennedy pour échapper aux tortures de ses bourreaux. Souffrant de multiples fractures, elle est toujours hospitalisée. Ses agresseurs ont été interpellés mardi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Vers une heure du matin le 17 juillet, un habitant du quartier voit une femme se jeter dans le vide depuis le quatrième étage d’une des tours du quartier Kennedy, à Montargis. Les policiers concluent d’abord à une tentative de suicide.

Mais lors de son audition par un officier de police judiciaire, l’adolescente révèle qu’elle cherchait à échapper à ses agresseurs, qui la torturaient depuis une heure. Elle a mis fin à son calvaire en profitant d’un moment d’inattention de ses geôliers. Elle s’est dirigée vers une fenêtre, a remarqué un buisson en contrebas, et décidé de sauter. Si elle a survécu à la chute, elle est gravement blessée et souffre de multiples fractures, notamment aux jambes.

Elle avait été attirée sous un faux prétexte dans cet appartement, avant d’être rouée de coups et brûlée avec une cigarette. Dans le groupe des bourreaux, elle reconnaît deux personnes.

C’est à partir de ces indications que les enquêteurs vont pouvoir, au terme d’une enquête minutieuse, identifier sept personnes qui se trouvaient dans l’appartement au moment des faits. Une vaste opération de police, avec le renfort de la gendarmerie, s’est déroulée mardi, à Montargis, mais aussi sur d’autres communes du Gâtinais et dans l’Yonne.
Les tortionnaires sont trois jeunes filles

Les sept suspects ont été placés en garde à vue. Les agresseurs principaux seraient 3 jeunes filles âgées de 17 à 18 ans. Elles ont reconnu les faits mais leurs versions divergent sur la part que chacune a prise dans les tortures. Elles seront présentées aujourd’hui au parquet de Montargis. Les raisons du guet-apens n’ont pour l’heure pas pu être clairement établies, les motifs invoqués paraissant plutôt futiles, selon les enquêteurs. Quatre membres du groupe, qui n’ont visiblement pas participé à l’agression, ont été laissés libres.

www.larep.fr/loiret/actualite/pays/gatinais/montargis/2013/08/01/une-jeune-fille-saute-du-4e-etage-pour-fuir-ses-bourreaux-1645166.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz