FLASH
[15:36] Le gouvernement français lance un groupe de réflexion sur la prostitution des mineures. Ils ont besoin d’un groupe de réflexion pour un sujet pareil ?  |  Le maire communiste de New York annonce une vague de 9 000 chômages techniques dans un contexte de crise budgétaire suite à sa gestion déplorable  |  Gavin Newsom, gouverneur de Californie, interdit les véhicules à essence à partir de 2035  |  Un rapport du Sénat lie Hunter Biden (le fils de Joe) à un « réseau de prostitution et de traite des êtres humains »  |  La Belgique passe au rouge sur la carte européenne du coronavirus  |  Pékin derrière la demande de la Barbade à abandonner la Reine d’Angleterre comme chef d’État  |  Un navire de guerre russe entre en collision avec un navire danois  |  Les États-Unis rejettent Loukachenko comme dirigeant légitimement élu du Belarus  |  Les électeurs de Biden attaquent la maison d’un supporter de Trump du Minnesota  |  Portland refuse l’autorisation de rassemblement des Proud Boys à cause du COVID, et autorise le rassemblement Black Lives Matter en raison de la liberté d’expression  |  Le Venezuela va expédier du pétrole à l’Iran malgré les menaces de sanction américaines  |  Les négociations à Abou Dhabi entre les États-Unis et le Soudan se sont terminées sans avancée sur la reconnaissance d’Israël par le Soudan  |  4 antifa, dont le partenaire d’un homme tué à Kenosha, poursuivent Facebook pour avoir « permis à des milices de droite de recruter »  |  Portland : Des émeutiers antifa et soutiens de Biden ont tiré un mortier sur le bâtiment de la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 août 2013

imgres

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur la cession du groupe Printemps à des investisseurs qataris, à la suite d’une plainte des représentants du personnel, a-t-on appris vendredi 2 août de source judiciaire, confirmant une information de Mediapart.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’enquête, ouverte le 28 juin, a été confiée à la brigade financière qui devra, dans un premier temps, « mieux définir les contours de l’affaire », selon la même source. A l’issue de l’enquête préliminaire, le parquet pourra soit classer la plainte sans suite, soit ouvrir une information judiciaire et désigner un juge d’instruction.

« ABUS DE CONFIANCE, BLANCHIMENT ET CORRUPTION PRIVÉE »

L’intersyndicale du Printemps avait saisi le procureur de la République de Paris le 24 juin, pour dénoncer de multiples faits liés, selon eux, à la vente du Groupe Printemps, notamment « abus de confiance, blanchiment et corruption privée et entrave ».

Mercredi, la finalisation de la cession du Groupe Printemps à des investisseurs qataris, Divine Investments (DISA), a été annoncée par les acteurs de l’opération dont le montant n’a pas été spécifié. Selon le site d’information Mediapart, il atteindrait 1,6 milliard d’euros. L’autorité de la concurrence française avait approuvé l’acquisition le 22 juillet.

DISA, société d’investissements luxembourgeoise détenue par des intérêts privés du Qatar, a racheté les 70 % de participation de la Deutsche Bank dans Groupe Printemps, et les 30 % restants que détenait la société italienne Borletti.

Les syndicats du Printemps s’étaient inquiétés, en avril, de l’identité des acquéreurs du Printemps. Si les processus de vente envisagés étaient « obscurs ou peu louables au seul profit d’intérêts financiers », les syndicats mettront tout en œuvre « tant d’un point de vue civil que pénal pour protéger l’intérêt des salariés », avaient-ils annoncé.

« MONTAGES FINANCIERS OPAQUES »

Dès le 21 mai, des syndicats avaient demandé au procureur de la République d’ouvrir une enquête sur les « montages financiers opaques » prévus pour la vente du groupe. Les syndicats disent avoir découvert l’existence, en plus du prix officiel, de versements « exorbitants » auprès du vendeur et d’intermédiaires.

Le rachat du Groupe Printemps marque un nouveau pas d’importance dans la stratégie d’investissements du Qatar en France, qui accueille environ 10 % des investissements de l’émirat à l’étranger. Le Qatar a déjà investi dans plusieurs hôtels de luxe français (Royal Monceau, Concorde Lafayette, Hôtel du Louvre à Paris, Carlton et Martinez à Cannes, Palais de la Méditerranée à Nice). Le Printemps dispose de seize magasins en France, dont son vaisseau amiral sur les grands boulevards parisiens. Il avait été cédé en octobre 2006 par PPR pour 1,075 milliard d’euros.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/08/02/ouverture-d-une-enquete-sur-la-cession-du-printemps-a-des-qataris_3456995_3218.html#xtor=AL-32280270

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz