FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 août 2013

Pourquoi K., un jeune homme de 22 ans connu pour de petits délits de voie publique, a-t-il rencontré le même funeste destin que des voyous fichés au grand banditisme ? La question taraude les enquêteurs de la brigade criminelle de la PJ de Marseille depuis lundi soir. Depuis qu’ils se sont rendus chemin de l’Empalière, en bordure de la Nationale 113, au beau milieu de la zone industrielle des Pennes Mirabeau.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La scène du crime était saisissante. Les sapeurs-pompiers, appelés par un riverain pour un incendie de broussailles, avaient découvert, peu avant minuit, un corps humain en flammes, adossé à la clôture d’une villa, juste en face du point de collecte des ordures ménagères. Une fois le feu rapidement éteint, restait un cadavre. Celui d’un jeune homme, en short et tee-shirt.

« Rien ne dit que ce jeune homme ait été tué là où on l’a retrouvé »

Au niveau de sa tête, épargnée par les flammes, un impact allait rapidement attirer l’attention du médecin légiste, dépêché sur les lieux. L’autopsie, diligentée hier matin, est venue confirmer la thèse de l’exécution. Le jeune homme avait été abattu d’une seule balle, de petit calibre, en pleine tête, avant que son cadavre soit partiellement calciné.

« Rien ne dit que ce jeune homme ait été tué là où on l’a retrouvé », avance, prudemment, Dominique Moyal, procureur de la République d’Aix-en-Provence. Tout aussi prudente, le procureur a d’emblée précisé que la victime n’était connue ni pour des affaires de stups, ni dans le cadre de grosses affaires criminelles.

« Il s’agit, bien entendu d’un homicide volontaire. Mais pour retenir la préméditation, voire pour s’orienter vers la thèse d’un règlement de comptes, il va nous falloir un peu plus d’éléments, prévient-elle. Les faits sont un peu particuliers. D’habitude, ce genre d’exécution se termine par l’incendie d’une voiture…  » Or, lundi soir, aucun véhicule n’a été retrouvé.

Un élément troublant pour les enquêteurs, habitués « aux barbecues », cette « mode » sordide dans une certaine frange du banditisme, qui consiste à éliminer les rivaux d’une, ou plusieurs balles, puis à immoler les cadavres par le feu, en utilisant une voiture comme cercueil. Une manière, aussi, d’effacer toute trace ADN et rendre extrêmement difficile l’identification de la victime…

Deux cadavres carbonisés retrouvés depuis janvier

Depuis le début de l’année 2013, deux cadavres carbonisés ont été découverts dans ces circonstances. Celui de Nabil Siddek, un jeune habitant de Font Vert âgé de 19 ans, retrouvé dans une voiture en feu allée Marcel Soulat, à Saint-Barthélémy (14e), le 16 mars dernier, et celui de Sabri Douaflia, 34 ans, découvert sur le siège passager d’une Renault Clio, à Septèmes, deux mois plus tard. Chaque fois, des impacts de balle avaient été relevés sur les corps.

Originaire de la Busserine, K. aurait-il été abattu à proximité, avant que son corps soit transporté jusqu’aux Pennes Mirabeau, jeté au beau milieu d’un chemin isolé, recouvert de liquide inflammable et partiellement incendié ? Les auditions des proches de la victime, entendus hier par les enquêteurs, pourraient fournir de précieux éléments.

http://www.laprovence.com/article/actualites/2470890/tue-dune-balle-dans-la-tete-puis-brule-aux-pennes.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz