Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 août 2013

ADK82F-kestrel_2627910b

Les autorités turques ont relâché un petit oiseau qui était « détenu » – ce n’est pas un gag – suite à des suspicions qu’il pouvait faire de l’espionnage pour Israël.

L’oiseau a subi toute une batterie d’examens, y compris un passage aux rayons X, qui ont permis de déterminer que l’oiseau était bien… un oiseau.

Le faucon crécerelle avait été découvert par les habitants d’Altinavya, un village de la province d’Elazig, portant un anneau métallique gravé des mots : “24311 Tel Avivunia Israel”.

Des doutes se sont immédiatement portés sur l’oiseau, laissant penser qu’il pouvait être en mission d’espionnage pour l’Etat juif, aussi les villageois l’on remis aux autorités locales.

Le personnel médical de l’université Elazig Firat a donc enregistré le faucon comme « espion israélien » dans ses registres d’admission.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Puis l’oiseau a subi des examens médicaux intensifs, y compris des rayons X, qui ont montré que l’oiseau était bien un oiseau, rien qu’un oiseau. Et ils n’ont trouvé aucune trace de puce électronique qui aurait pu transmettre des informations à Israël. Donc le faucon fut « autorisé » à s’envoler quand les autorités arrivèrent à la conclusion qu’il n’y avait pas matière à « déposer plainte ».

L’incident montre le degré de paranoïa et de xénophobie qui règne dans le monde musulman envers Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/turkey/10203935/Turkey-clears-bird-of-spying-for-Israel.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

31
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz