FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 août 2013

Lundi, un jeune homme de 19 ans originaire de Saint-Rémy-en-Bouzemont se trouvait toujours entre la vie et la mort après avoir reçu un coup de fusil dimanche soir à Giffaumont.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est une banale altercation qui s’est soldée par une issue tragique. Jonathan, 19 ans et originaire de Saint-Rémy-en-Bouzemont, a reçu une balle dans la tête dimanche soir.

Tout commence route de Montier-en-Der, à Giffaumont, vers 20 h 15, plus précisément à l’intersection de la D55 et de la D13 à proximité du réparateur de bateaux « Béneteau service loisirs ».

Une agression en deux temps

Quatre jeunes d’une vingtaine d’années, trois garçons et une fille résidant tous la région du Der, roulent à bord d’une Peugeot 206 CC en direction du lac du Der tout proche. Route de Montier-en-Der, ils croisent le chemin d’un autre groupe de jeunes, circulant eux aussi en voiture. La rencontre va rapidement virer au drame. Les occupants des véhicules descendent et une altercation éclate à propos d’un apparent refus de priorité. Un coup de klaxon aurait même été donné. Mais tous finissent par regagner leur véhicule respectif. C’est en tout cas ce que laissent entendre les premiers témoignages recueillis sur place juste après les faits. Le conducteur de la Peugeot reprend alors sa route en direction du lac du Der.

Quelques minutes plus tard, il s’apprête à stationner sur le parking proche du restaurant « Croc’O Der ». Il est 20 h 30 environ. C’est alors que l’autre véhicule refait son apparition. Le chauffeur se serait alors arrêté à quelques mètres des jeunes de la région vitryate. L’un des occupants – les témoins parlent de deux ou trois personnes présentes dans la voiture – en serait descendu avant de se munir d’une carabine qui se trouvait à bord du véhicule. Il aurait alors mis en joug la Peugeot 206, décapotée à ce moment-là, avant de faire feu.

Jonathan, 19 ans, un jeune homme sans histoire, avait pris place à l’arrière gauche du véhicule. La balle l’a atteint en pleine tête. Son agresseur et les autres occupants de la voiture ont immédiatement pris la fuite.

Alertés par les amis de la victime, les pompiers de Vitry et de Saint-Rémy-en-Bouzemont arrivent rapidement sur les lieux du drame. L’équipe médicale du SMUR médicalise Jonathan sur place. Rapidement, le médecin décide, en raison de la gravité de la blessure du jeune homme, de le faire évacuer vers le CHU de Reims par hélicoptère. Lundi, le pronostic vital du jeune homme était encore engagé selon une source proche de l’enquête.

« Il ne méritait pas ça ! »

Lundi matin, pour les besoins de l’enquête, les amis de Jonathan sont retournés à l’endroit où le jeune homme a été blessé. Tous sont particulièrement marqués par la scène qui s’est déroulée sous leurs yeux quelques heures auparavant. La nuit de dimanche à lundi, ils se trouvaient à l’hôpital, aux côtés des parents de Jonathan. « Il ne méritait pas ça. Il aimait tout le monde, témoigne l’un d’entre eux. Et voilà qu’un connard arrive et lui tire dessus. »

Une autre renchérit, parlant de lui comme de leur « meilleur copain » : « C’est arrivé alors qu’on s’apprêtait à aller manger. On avait l’habitude de passer tous nos week-ends ensemble… » Sur place, les constatations ont été faites dimanche soir et lundi matin par les gendarmes, sur un périmètre devenu scène de crime. Muni d’un détecteur de métaux, un Technicien en identification criminelle (Tic) était hier à la recherche d’un étui de balle.

Co-saisis, la compagnie de gendarmerie de Vitry-le-François, la brigade de Thiéblemont, avec le renfort de l’équipe de Giffaumont, mais aussi la section de recherche de Reims ont mis d’importants moyens en place pour interpeller l’auteur du tir et ses complices. À commencer par le déclenchement du plan Hibou sur les départements de la Marne, la Haute-Marne et l’Aube. Si aucune interpellation n’a encore eu lieu, l’enquête semble pourtant avancer à grands pas selon le substitut du procureur de Châlons-en-Champagne en charge de ce dossier.

> Les gendarmes lancent un appel à témoin : toute personne ayant été témoin de l’altercation ou du coup de feu peut joindre la brigade de gendarmerie de Thiéblemont au 03.26.73.81.28.

http://www.lunion.presse.fr/accueil/il-prend-une-balle-dans-la-tete-pour-un-refus-de-priorite-jna0b0n171427

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz