FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 6 août 2013

Lundi, un jeune homme de 19 ans originaire de Saint-Rémy-en-Bouzemont se trouvait toujours entre la vie et la mort après avoir reçu un coup de fusil dimanche soir à Giffaumont.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est une banale altercation qui s’est soldée par une issue tragique. Jonathan, 19 ans et originaire de Saint-Rémy-en-Bouzemont, a reçu une balle dans la tête dimanche soir.

Tout commence route de Montier-en-Der, à Giffaumont, vers 20 h 15, plus précisément à l’intersection de la D55 et de la D13 à proximité du réparateur de bateaux « Béneteau service loisirs ».

Une agression en deux temps

Quatre jeunes d’une vingtaine d’années, trois garçons et une fille résidant tous la région du Der, roulent à bord d’une Peugeot 206 CC en direction du lac du Der tout proche. Route de Montier-en-Der, ils croisent le chemin d’un autre groupe de jeunes, circulant eux aussi en voiture. La rencontre va rapidement virer au drame. Les occupants des véhicules descendent et une altercation éclate à propos d’un apparent refus de priorité. Un coup de klaxon aurait même été donné. Mais tous finissent par regagner leur véhicule respectif. C’est en tout cas ce que laissent entendre les premiers témoignages recueillis sur place juste après les faits. Le conducteur de la Peugeot reprend alors sa route en direction du lac du Der.

Quelques minutes plus tard, il s’apprête à stationner sur le parking proche du restaurant « Croc’O Der ». Il est 20 h 30 environ. C’est alors que l’autre véhicule refait son apparition. Le chauffeur se serait alors arrêté à quelques mètres des jeunes de la région vitryate. L’un des occupants – les témoins parlent de deux ou trois personnes présentes dans la voiture – en serait descendu avant de se munir d’une carabine qui se trouvait à bord du véhicule. Il aurait alors mis en joug la Peugeot 206, décapotée à ce moment-là, avant de faire feu.

Jonathan, 19 ans, un jeune homme sans histoire, avait pris place à l’arrière gauche du véhicule. La balle l’a atteint en pleine tête. Son agresseur et les autres occupants de la voiture ont immédiatement pris la fuite.

Alertés par les amis de la victime, les pompiers de Vitry et de Saint-Rémy-en-Bouzemont arrivent rapidement sur les lieux du drame. L’équipe médicale du SMUR médicalise Jonathan sur place. Rapidement, le médecin décide, en raison de la gravité de la blessure du jeune homme, de le faire évacuer vers le CHU de Reims par hélicoptère. Lundi, le pronostic vital du jeune homme était encore engagé selon une source proche de l’enquête.

« Il ne méritait pas ça ! »

Lundi matin, pour les besoins de l’enquête, les amis de Jonathan sont retournés à l’endroit où le jeune homme a été blessé. Tous sont particulièrement marqués par la scène qui s’est déroulée sous leurs yeux quelques heures auparavant. La nuit de dimanche à lundi, ils se trouvaient à l’hôpital, aux côtés des parents de Jonathan. « Il ne méritait pas ça. Il aimait tout le monde, témoigne l’un d’entre eux. Et voilà qu’un connard arrive et lui tire dessus. »

Une autre renchérit, parlant de lui comme de leur « meilleur copain » : « C’est arrivé alors qu’on s’apprêtait à aller manger. On avait l’habitude de passer tous nos week-ends ensemble… » Sur place, les constatations ont été faites dimanche soir et lundi matin par les gendarmes, sur un périmètre devenu scène de crime. Muni d’un détecteur de métaux, un Technicien en identification criminelle (Tic) était hier à la recherche d’un étui de balle.

Co-saisis, la compagnie de gendarmerie de Vitry-le-François, la brigade de Thiéblemont, avec le renfort de l’équipe de Giffaumont, mais aussi la section de recherche de Reims ont mis d’importants moyens en place pour interpeller l’auteur du tir et ses complices. À commencer par le déclenchement du plan Hibou sur les départements de la Marne, la Haute-Marne et l’Aube. Si aucune interpellation n’a encore eu lieu, l’enquête semble pourtant avancer à grands pas selon le substitut du procureur de Châlons-en-Champagne en charge de ce dossier.

> Les gendarmes lancent un appel à témoin : toute personne ayant été témoin de l’altercation ou du coup de feu peut joindre la brigade de gendarmerie de Thiéblemont au 03.26.73.81.28.

http://www.lunion.presse.fr/accueil/il-prend-une-balle-dans-la-tete-pour-un-refus-de-priorite-jna0b0n171427

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz