Publié par Gaia - Dreuz le 7 août 2013

Deux hommes ont été jugés en comparution immédiate, hier, pour avoir agressé un gendarme à la fête du village de Sondernach.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Appelé pour une bagarre à la fête de Sondernach, dimanche vers 1 h du matin ( L’Alsace d’hier), ce gendarme a remarqué qu’en dehors de cette altercation un individu venait de frapper le dos d’un autre. Le fonctionnaire, à la carrure imposante, s’est fait insulter et menacer de mort en approchant le perturbateur, et l’a mis à terre pour le maîtriser. C’est alors qu’un autre individu est arrivé par-derrière pour saisir le cou du maréchal des logis-chef : le premier larron, qui mesure une tête de moins que le militaire, est parvenu à se relever pour lui porter un coup de tête et deux coups de pieds.

Bilan : cinq jours d’ITT, la cloison nasale fissurée et l’obstruction d’une narine qui pourrait nécessiter une opération. Appréhendés par d’autres agents, les deux hommes ont été placés en garde à vue, le plus agité continuant à proférer des insultes…

Complètement ivres au moment des faits, les deux prévenus ont fait profil bas hier, devant le tribunal. Et ont affirmé n’avoir pas remarqué qu’il s’agissait d’un gendarme, pourtant en uniforme. « Vu mon niveau d’alcool, je ne me suis rendu compte de rien » , a assuré Jérémy Marion, 32 ans, de Gunsbach. « J’ai eu un mauvais réflexe en voulant le dégager, je le connais de vue » , a ajouté l’autre, âgé de 27 ans et domicilié à Soultzeren. Le second a écopé de huit mois de prison et l’auteur principal, d’un an avec maintien en détention. Il fêtait ce soir-là son anniversaire… Tous deux avaient déjà été condamnés pour des violences. Le gendarme, qui n’a pas sollicité d’estimation de son préjudice corporel « pour passer dès maintenant à autre chose » , a obtenu les 1 500 € demandés au titre du préjudice moral.

http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2013/08/06/coup-de-tete-a-un-gendarme-deux-peines-fermes

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz