FLASH
[17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  |  Des avions de combat israéliens ont survolé la région du Djebel Sheikh (Hermon), ainsi que plusieurs villes du sud du Liban  |  Israël, toujours aussi nul en blocus : 15 392 tonnes de biens de consommation, répartis sur 498 camions, livrés hier à Gaza  |  France : chômage en hausse. USA : chômage en baisse. Et Macron dit qu’on ne peut diriger un pays et tweeter…  |  Oups! 3 véhicules de la police incendiés ce matin devant le commissariat d’Antony en banlieue parisienne  |  Supprimé des médias : le grand mufti d’Arabie Saoudite, Abdelaziz al-Cheïkh, lanche une fatwa interdisant de tuer des juifs et de manifester contre Israël  |  Un tableau de Léonard de Vinci vendu hier pour 405 millions$ – pris pour un faux en 1958, il avait été vendu 57$  |  [14/11/2017] #Californie, #Rancho Tehama : des enfants ont été évacués par bus scolaire  |  #Californie, #Rancho Tehama : il y aurai plusieurs blessés  |  #Californie, #Rancho Tehama : la fusillade a eu lieu ce matin vers 8h  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 août 2013

Tentative d’incendie de la salle de prière musulmane dans la nuit de mardi à mercredi. Une croix gammée a aussi été taguée à l’entrée du local.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le ramadan s’achève tristement, dans la salle de prière de Saint-Trélody, une commune annexée à Lesparre, dans le Médoc.

Mercredi, il est un peu moins de 1 heure du matin lorsqu’un fidèle entre dans le lieu de culte. Après les prières communautaires organisées plus tôt dans la soirée, certains peuvent en effet faire des veillées, à quelques jours de la fin du ramadan. Ils sont alors trois dans la salle, deux fidèles et l’imam. Peu après, l’un d’entre eux sent une odeur de brûlé, se précipite à l’entrée et découvre un début d’incendie, qui part du paillasson de la porte. Il réussit heureusement à éteindre les flammes grâce à un extincteur. Les gendarmes arrivent peu après, et ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils découvrent l’inscription orangée tracée sur le mur de la bâtisse : une croix gammée.

Selon les premiers éléments de l’enquête, de l’essence aurait été déversée sur le sol, devant la porte d’entrée et un morceau de papier enflammé aurait été introduit dans la fente de la boîte aux lettres, située sur cette même porte.

Le ou les auteurs, s’ils sont identifiés, devraient être poursuivis pour tentative de destruction, dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui par l’effet d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes.

Le parquet de Bordeaux a confié l’enquête aux gendarmes de la section de recherche de Bordeaux-Bouliac.

Choqués, les fidèles ont décidé d’organiser des rondes de surveillance, le soir. Ils confient n’avoir jamais rencontré de problèmes. Installée depuis une dizaine d’années en face de l’église de Saint-Trélody, la salle de prière, gérée par l’Association des musulmans du Nord-Médoc, accueille une vingtaine de fidèles, assez âgés pour la plupart.

Dans le voisinage, la nouvelle étonne, aucun incident n’ayant jamais été relevé. Une voisine, installée dans le quartier depuis dix ans, décrit une communauté « prévenante » et appréciée, « des gens polis, respectueux ; nous sommes toujours prévenus en cas de repas le soir, ou de travaux. Ils viennent même nous proposer de la nourriture des fois ! » Autre fait surprenant : aucun indice ne montre qu’il s’agit d’une salle de prière. Les voisins confirment toutefois que les habitants du quartier connaissent l’endroit, du fait que les fidèles viennent plusieurs fois par jour, en tenue de prière.

Si la sous-préfète, Maryline Gardner, déplore un acte « complètement honteux », elle précise toutefois qu’« à Lesparre, on n’a pas [habituellement] ce genre de problème », ce que confirme le maire, Bernard Guiraud, qualifiant la communauté de « discrète ».

Charafeddine Mouslim, secrétaire général de la Fédération des musulmans de Gironde, est aussi surpris qu’une « si petite salle soit attaquée » et espère qu’il s’agit d’un acte isolé. La Gironde, selon ses dires, n’est de toute façon pas une terre réputée pour ce genre d’actes racistes : « C’est une région très calme, comparé à Paris ou Marseille. » Selon lui, les quelques actes (voir encadré) qui se déroulent sont le fait d’un petit groupe d’individus isolés.

« Il y a huit ans, pendant la construction de la mosquée de Cenon, des pieds de porc avaient été déposés devant la bâtisse. Nous n’avons pas porté plainte car nous ne voulions pas leur faire de publicité. Et nous avons eu raison car ils n’ont pas recommencé ! » Certains fidèles s’interrogent en effet sur la nécessité de communiquer sur ce genre d’actes ou non, car « cela peut donner des idées à certains », selon le fils d’un fidèle lesparrain.

http://www.sudouest.fr/2013/08/08/la-salle-de-priere-degradee-1135996-4626.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz