FLASH
[18/02/2019] A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 août 2013

Tentative d’incendie de la salle de prière musulmane dans la nuit de mardi à mercredi. Une croix gammée a aussi été taguée à l’entrée du local.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le ramadan s’achève tristement, dans la salle de prière de Saint-Trélody, une commune annexée à Lesparre, dans le Médoc.

Mercredi, il est un peu moins de 1 heure du matin lorsqu’un fidèle entre dans le lieu de culte. Après les prières communautaires organisées plus tôt dans la soirée, certains peuvent en effet faire des veillées, à quelques jours de la fin du ramadan. Ils sont alors trois dans la salle, deux fidèles et l’imam. Peu après, l’un d’entre eux sent une odeur de brûlé, se précipite à l’entrée et découvre un début d’incendie, qui part du paillasson de la porte. Il réussit heureusement à éteindre les flammes grâce à un extincteur. Les gendarmes arrivent peu après, et ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils découvrent l’inscription orangée tracée sur le mur de la bâtisse : une croix gammée.

Selon les premiers éléments de l’enquête, de l’essence aurait été déversée sur le sol, devant la porte d’entrée et un morceau de papier enflammé aurait été introduit dans la fente de la boîte aux lettres, située sur cette même porte.

Le ou les auteurs, s’ils sont identifiés, devraient être poursuivis pour tentative de destruction, dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui par l’effet d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes.

Le parquet de Bordeaux a confié l’enquête aux gendarmes de la section de recherche de Bordeaux-Bouliac.

Choqués, les fidèles ont décidé d’organiser des rondes de surveillance, le soir. Ils confient n’avoir jamais rencontré de problèmes. Installée depuis une dizaine d’années en face de l’église de Saint-Trélody, la salle de prière, gérée par l’Association des musulmans du Nord-Médoc, accueille une vingtaine de fidèles, assez âgés pour la plupart.

Dans le voisinage, la nouvelle étonne, aucun incident n’ayant jamais été relevé. Une voisine, installée dans le quartier depuis dix ans, décrit une communauté « prévenante » et appréciée, « des gens polis, respectueux ; nous sommes toujours prévenus en cas de repas le soir, ou de travaux. Ils viennent même nous proposer de la nourriture des fois ! » Autre fait surprenant : aucun indice ne montre qu’il s’agit d’une salle de prière. Les voisins confirment toutefois que les habitants du quartier connaissent l’endroit, du fait que les fidèles viennent plusieurs fois par jour, en tenue de prière.

Si la sous-préfète, Maryline Gardner, déplore un acte « complètement honteux », elle précise toutefois qu’« à Lesparre, on n’a pas [habituellement] ce genre de problème », ce que confirme le maire, Bernard Guiraud, qualifiant la communauté de « discrète ».

Charafeddine Mouslim, secrétaire général de la Fédération des musulmans de Gironde, est aussi surpris qu’une « si petite salle soit attaquée » et espère qu’il s’agit d’un acte isolé. La Gironde, selon ses dires, n’est de toute façon pas une terre réputée pour ce genre d’actes racistes : « C’est une région très calme, comparé à Paris ou Marseille. » Selon lui, les quelques actes (voir encadré) qui se déroulent sont le fait d’un petit groupe d’individus isolés.

« Il y a huit ans, pendant la construction de la mosquée de Cenon, des pieds de porc avaient été déposés devant la bâtisse. Nous n’avons pas porté plainte car nous ne voulions pas leur faire de publicité. Et nous avons eu raison car ils n’ont pas recommencé ! » Certains fidèles s’interrogent en effet sur la nécessité de communiquer sur ce genre d’actes ou non, car « cela peut donner des idées à certains », selon le fils d’un fidèle lesparrain.

http://www.sudouest.fr/2013/08/08/la-salle-de-priere-degradee-1135996-4626.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :