FLASH
[22/11/2017] Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  |  ISIS donne l’ordre aux musulmans d’assassiner Barron Trump, le plus jeune fils du président  |  Rock star Nick Cave menacé par BDS: « je vais en Israël à cause de BDS et j’aime Israël »  |  [21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 août 2013

Les jeunes musulmans ne sont pas que homophobes. Ils ne sont pas que christianophobes, anti-blancs, anti-occidentaux, et anti-juifs. Ils sont également hostiles à l’émancipation des femmes et ils veulent les cacher sous des burqa – et ils y parviendront dans l’indifférence des organisations féminines jadis virulentes face aux hommes blancs, car les jeunes musulmans se radicalisent. Et puis pourquoi respecter la loi puisque le pouvoir ne les fait pas respecter et que le judiciaire ne sanctionne pas la délinquance.

«Ils ont gâché ma fête. Ils ont pourri ma soirée, mon week-end, mon mariage !» La femme qui s’exprime est en colère. Et le temps qui passe ne la calme pas. «S’attaquer à un groupe de femmes, quel courage ! En plus à une dizaine. De quel droit ces gens m’insultent ? De quel droit frappent-ils ma sœur ? De quel droit tapent-ils sur une adolescente de 16 ans ? C’est une honte !»

Jeudi après-midi, avec un groupe de huit copines, Carole déambule dans Toulouse. À deux jours de son mariage, cette future maman de 29 ans – «Je suis enceinte de cinq mois» – a l’intention de s’amuser. Alors elle se promène avec ses copines qui lui ont attaché un pénis gonflable sur la poitrine. Place du Capitole, de jeunes garçons s’approchent et commencent à lâcher des insultes sur fond de religion. «Il n’y a eu aucune provocation de notre part. Même, devant leur agressivité, nous nous sommes écartées vers la cour Henri IV pour enlever notre déguisement», explique la future mariée.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais ce repli n’a pas eu l’effet escompté. «Au départ, sur la place, ils étaient cinq ou six mais bien plus nombreux après. Ils nous ont tiré les cheveux, arrachés nos perruques, traitées de salopes et de putes, de filles impures !»

Les coups pleuvent sous le regard des passants. «Personne n’a bougé, merci. Même l’agent de sécurité du Capitole. Je l’ai vu passer la tête et vite repartir dans son bureau. Quel courage !» Peut-être cet homme est allé donner l’alerte. Très vite, en effet, des policiers nationaux et municipaux sont arrivés. Huit suspects ont été interpellés. Des garçons âgés de 10 ans (!), 12, 15 et 21 ans. En garde à vue, tous ont expliqué être intervenus pour «séparer» agresseurs et victimes. Ils ont été laissés libres hier. L’enquête se poursuit. L’exploitation des vidéos permettra peut-être d’identifier les agresseurs. C’est le seul incident qui a marqué cette nuit d’après ramadan. Les quartiers sont notamment restés très calmes toute la nuit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/10/1687608-agressees-place-capitole-lors-enterrement-vie-jeune-fille.html#xtor=EPR-1

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz