FLASH
[11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  |  #Strasbourg : le nouveau bilan ne cesse de s’alourdir : 2 morts, 14 blessés dont 7 graves  |  #Strasbourg: Le terroriste, un Français de souche nord-africaine, est lourdement armé. Il est cerné et retranché par la police à Neudorf, chez un épicier de la rue d’Épinal.  |  #Strasbourg : le terroriste était fiché S, une liste de surveillance. Si c’est comme ça que le gouvernement « surveille », il y a de quoi être effrayé  |  #Strasbourg : le terroriste de 29 ans, né à Strasbourg est d’origine nord-africaine, donc il faut encore plus d’immigration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 août 2013

Les jeunes musulmans ne sont pas que homophobes. Ils ne sont pas que christianophobes, anti-blancs, anti-occidentaux, et anti-juifs. Ils sont également hostiles à l’émancipation des femmes et ils veulent les cacher sous des burqa – et ils y parviendront dans l’indifférence des organisations féminines jadis virulentes face aux hommes blancs, car les jeunes musulmans se radicalisent. Et puis pourquoi respecter la loi puisque le pouvoir ne les fait pas respecter et que le judiciaire ne sanctionne pas la délinquance.

«Ils ont gâché ma fête. Ils ont pourri ma soirée, mon week-end, mon mariage !» La femme qui s’exprime est en colère. Et le temps qui passe ne la calme pas. «S’attaquer à un groupe de femmes, quel courage ! En plus à une dizaine. De quel droit ces gens m’insultent ? De quel droit frappent-ils ma sœur ? De quel droit tapent-ils sur une adolescente de 16 ans ? C’est une honte !»

Jeudi après-midi, avec un groupe de huit copines, Carole déambule dans Toulouse. À deux jours de son mariage, cette future maman de 29 ans – «Je suis enceinte de cinq mois» – a l’intention de s’amuser. Alors elle se promène avec ses copines qui lui ont attaché un pénis gonflable sur la poitrine. Place du Capitole, de jeunes garçons s’approchent et commencent à lâcher des insultes sur fond de religion. «Il n’y a eu aucune provocation de notre part. Même, devant leur agressivité, nous nous sommes écartées vers la cour Henri IV pour enlever notre déguisement», explique la future mariée.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais ce repli n’a pas eu l’effet escompté. «Au départ, sur la place, ils étaient cinq ou six mais bien plus nombreux après. Ils nous ont tiré les cheveux, arrachés nos perruques, traitées de salopes et de putes, de filles impures !»

Les coups pleuvent sous le regard des passants. «Personne n’a bougé, merci. Même l’agent de sécurité du Capitole. Je l’ai vu passer la tête et vite repartir dans son bureau. Quel courage !» Peut-être cet homme est allé donner l’alerte. Très vite, en effet, des policiers nationaux et municipaux sont arrivés. Huit suspects ont été interpellés. Des garçons âgés de 10 ans (!), 12, 15 et 21 ans. En garde à vue, tous ont expliqué être intervenus pour «séparer» agresseurs et victimes. Ils ont été laissés libres hier. L’enquête se poursuit. L’exploitation des vidéos permettra peut-être d’identifier les agresseurs. C’est le seul incident qui a marqué cette nuit d’après ramadan. Les quartiers sont notamment restés très calmes toute la nuit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/10/1687608-agressees-place-capitole-lors-enterrement-vie-jeune-fille.html#xtor=EPR-1

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz