Publié par Michel Garroté le 12 août 2013

 

sarkozy-barbe

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Quinze CRS et un officier assurent la protection de la villa du Cap Nègre où Sarkozy passe ses vacances avec son épouse. Si l’on y ajoute les dix gardes du corps dont les deux bénéficient, cela fait 26 gardes du corps au total.

Concrètement, cela signifie que Sarkozy et son épouse bénéficient  —  aux frais des contribuables  —  en plus de la dizaine de membre du Service de Protection des Hautes Personnalités (rires), d’un service d’ordre renforcé autour de leur villa. Celle-ci est protégée par cinq équipes de fonctionnaires de la CRS 1, commandées par un gradé.

N’est-ce pas un peu beaucoup pour pas grand-chose ?

Un individu aurait tenté de s’introduire dans la résidence de Carla Bruni-Sarkozy au Cap Nègre. Le couple a divulgué cette information en voulant clarifier le dispositif de sécurité dont bénéficie l’ancien président sur son lieu de vacances.

Mais ensuite, Sarkozy a protesté dans un communiqué contre les chiffres sur son dispositif de protection policière, et affirmé qu’il bénéficiait « du même traitement que tous les anciens présidents de la République ».

En clair, les déclarations du couple se contredisent. L’on suppose que le but réel de cette ridicule comédie était de médiatiser leurs vacances. Voilà qui est fait. Et c’est toujours aussi irritant qu’avant.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd en chef www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz