Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 août 2013

 

Miss-Suisse-Romande

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’Union Démocratique du Centre (UDC), un parti politique suisse de tendance libérale conservatrice, dénonce  —  avec raison  —  l’éviction croissante du droit suisse par le droit dit international. Le parti part en campagne pour défendre la primauté des lois helvétiques. Le principe devrait être inscrit dans la constitution fédérale suisse. Divers moyens sont envisagés, dont le lancement d’un référendum d’initiative populaire.

L’Union Démocratique du Centre a élaboré un document de 30 pages soulignant l’influence grandissante du droit dit international sur les lois suisses. Il est vrai que le système d’Etat de droit suisse, un système libre, démocratique et fédéral, est miné ; et il est tout aussi vrai que des initiatives populaires ne sont plus appliquées alors qu’elles devraient l’être.

Sont à mettre en cause notamment la Cour européenne des droits de l’homme, la Cour de justice européenne, l’ONU, l’OCDE et la bureaucratie européenne. La Suisse, qui n’est membre ni de l’UE, ni de la zone euro, reprend néanmoins des interdictions et des réglementations décrétées par des bureaucraties et des organisations internationales qui n’ont souvent aucune légitimité démocratique. C’est entre autre cela qui agace profondément la majorité du peuple suisse.

Quant aux négociations et conditions fiscales, financières et bancaires imposées par le régime socialiste français au gouvernement helvétique, elles ont choqué le peuple suisse qui a le sentiment d’être gouverné par des individus devenus incapables de mener ce type de négociations avec courage et fermeté.

Pour contrer cette tendance liberticide, l’UDC veut légitimement restaurer la primauté de la constitution fédérale suisse sur le droit dit international. Seule exception à ce principe : les règles impératives du droit international, ce qui est normal.

Les nouvelles lois devraient prévaloir sur les accords internationaux antérieurs. En cas de besoin, il faudrait renégocier certains traités ou les résilier. Les nouveaux accords internationaux primeraient en revanche sur des lois plus anciennes, pour autant que ces accords aient été soumis au référendum populaire.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd en chef www.dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz