FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 août 2013

Le secrétaire zonal adjoint du syndicat Alliance police nationale revient sur la « frustration des policiers » face à l’agression commise la semaine dernière par le mineur ultra-violent de Limoges. Cette agression serait, selon Pascal Cayla, la conséquence d’une erreur de procédure.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il y a trois semaines environ, le mineur ultra-violent s’évade du centre fermé de Pionsat (Puy-de- Dôme) où la justice l’a placé en avril dernier. De retour à Limoges, l’ado est régulièrement contrôlé par les policiers… jusqu’à son interpellation samedi dernier. Dans la nuit de jeudi à vendredi, il agresse deux frères, dont un est blessé sérieusement.

« Sans plainte, pas d’avis de recherche et pas d’interpellation possible »

Selon Pascal Cayla, cette agression aurait pu être évitée. « Quand le jeune s’est évadé, les responsables du centre ont signalé sa disparition par fax à la gendarmerie de Pionsat. Mais il n’y a pas eu de plainte déposée officiellement. Il semblerait que personne ne se soit déplacé. Sans plainte, on ne peut pas inscrire son nom dans le fichier des personnes recherchées. Mes collègues étaient donc dans l’impossibilité de l’interpeller lors des contrôles, étant donné que le mineur n’était pas officiellement recherché. Et ce, même si les policiers savaient qu’il ne devait pas être libre. Autrement, on aurait pu les accuser de délit de faciès. »

Affirmant qu’il ne s’agit pas ici de « juger le travail de la justice », Pascal Cayla pointe, en revanche, un point de la loi qui nécessiterait « d’être amélioré ». « C’est frustrant pour mes collègues de ne pas pouvoir bloquer ce genre d’individu. Si on avait pu l’interpeller, on aurait évité l’agression. »

Contactés hier, ni le centre éducatif fermé de Pionsat, ni le procureur de la République de Limoges n’ont souhaité faire de commentaire.

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2013/08/15/l-ado-ultra-violent-de-limoges-aurait-beneficie-d-une-erreur-de-procedure-1657639.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz