FLASH
[18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 août 2013

alg-hillary-clinton-jpg

Selon Reuters, qui publie le communiqué suivant en précisant ne pas être responsable de son contenu, Hillary Clinton serait impliquée dans un scandale « des plus dommageable » pour la sécurité nationale.

La semaine dernière, Freedom Watch, dirigé par un ancien procureur du ministère de la Justice américain, Larry Klayman, a affirmé, suite au procès qu’il a gagné contre l’Etat dans le cadre de la loi sur la liberté de l’information (Cour fédérale de Washington DC, dossier n°: 12-0721) que Hillary Rodham Clinton est l’auteur des fuites de secrets d’Etat auprès du correspondant à Washington du New York Times, David Sanger.

Des informations exclusives, publiées dans le New York Times, révèlent les sources et les méthodes de la cyber-guerre contre les réacteurs nucléaires de l’Iran, ainsi que des plans stratégiques de guerre israéliens, entre autres fuites d’informations classifiées top secret. Ces fuites ont gravement nui à la sécurité des deux pays, et ont été perpétrées dans la période qui a précédé les élections de 2012, lorsque l’administration Obama a tenté d’adopter un style offensif en réponse aux accusations des Républicains selon lesquelles Obama était trop tendre avec l’Iran, et afin de déjouer une attaque israélienne contre l’Iran.

Les informations contenues dans les documents que l’Etat a été contraint par la justice de fournir à Freedom Watch sont semblables à celles qui sont contenues dans les articles de Sanger ainsi que dans son livre. Hillary Clinton et son équipe avaient accès aux information sur la sécurité nationale, et les documents que Freedom Watch a obtenu montrent qu’elle était plus que disposée à coopérer et à communiquer des renseignements hautement classifiées à Sanger.

L’article du New York Times de Sanger est rempli d’informations détaillant les sources et les méthodes secrètes américaines et israéliennes concernant les cyber-attaques contre les installations nucléaires de l’Iran au moyen du virus informatique Stuxnet. Le sénateur John McCain avait d’ailleurs déclaré, avant d’abandonner le dossier : «Je le répète, les responsables de l’administration ont divulgué les informations sur une opération de la plus haute importance pour l’Etat, qui est à la fois hautement classifiée et toujours en cours, une opération qui était clairement l’un des secrets de sécurité nationale les plus fermement gardés jusqu’à présent. »

Le procureur Larry Klayman refuse de laisser cette question devenir un autre scandale que l’administration Obama tente de minimiser et a déclaré :

« les fonctionnaires de Washington aimeraient voir Manning et Snowden brûler sur un bûcher, équivalent moderne de la sorcière de Salem, afin de détourner l’attention de leur propre penchant à divulguer des informations encore plus vitales sur la sécurité nationale, et ce à des fins politiques. Hillary Clinton et l’Etat sont désormais impliqués dans ce qui est peut-être le scandale le plus dommageable de fuites d’informations concernant la sécurité nationale depuis que les Rosenberg ont révélé des secrets atomiques à l’Union soviétique en 1951, et ils doivent en être tenus pour responsables. »

Pour plus d’informations sur le sujet, merci de contacter Freedom Watch à daj142182@gmail.com ou par téléphone: 1(424) 274-2579. Les documents sont également disponibles sur www.freedomwatchusa.org

http://www.reuters.com/article/2013/08/06/dc-freedomwatch-leak-idUSnPNCL58978+1e0+PRN20130806

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz