FLASH
[18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 août 2013

Le procès a été renvoyé en l’absence de la partie civile. À l’audience, le père des victimes a tenu des propos sidérants.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Je ne veux pas l’envoyer en prison pour des choses aussi insignifiantes… ». Hier après-midi, dans le prétoire de la correctionnelle, il a fallu se pincer après avoir entendu les propos du père des deux victimes à l’endroit de son beau-frère. Qui, mardi vers 14 h, dans une rame de la ligne 3 du tramway, a sexuellement agressé, en état d’ivresse, ses neveux âgés de 3 ans et 5 ans.

Une scène tout bonnement hallucinante subie par des passagers sidérés, médusés, qui sont intervenus très vite pour faire arrêter le trentenaire.. Des faits pour lesquels comparaissait l’intéressé hier donc.

Un procès renvoyé pour cause d’absence de la partie civile

Mais le procès a fait long feu. En l’absence, sur l’audience, de l’avocat du représentant ad hoc des enfants (ils ont été placés dans un foyer depuis), à savoir le Conseil général de l’Hérault.

Restait alors aux magistrats à décider de l’avenir proche du prévenu.

Du côté de la représentante du parquet, la cause est entendue : « Il habite dans un camp qui, par définition, n’est pas définitif, n’a pas de travail… Il encourt dix ans d’emprisonnement. Cela peut être une bonne raison de vouloir se soustraire à la justice ». Pour le ministère public, il convient aussi « d’éviter toute réitération car les faits étaient habituels et répétés. L’on ne peut passer sous silence le trouble public créé. Il faut imaginer la scène pour comprendre que les gens ont été perturbés. Et quand on est, à ce point, affranchi à la loi… ». D’où cette demande de maintenir l’intéressé en détention.

Contrôle judiciaire strict demandé par la défense

Depuis le banc de la défense, Me Manzi, plaide, elle, pour un placement de son client sous « un contrôle judiciaire strict. Il est sédentaire, n’a pas l’intention de bouger. Et ne s’amuse pas à faire cela avec les autres enfants du camp ».

Sachant que le prévenu semble jouir de toutes ses facultés mentales au dire de l’expert psychiatre l’ayant examiné.

« Les policiers savent très bien où j’habite si je ne me présente pas », lâche le trentenaire par interprète interposée.

Maintien en détention pour l’oncle abuseur

Mais hier et à l’issue de leur délibéré, les magistrats ont suivi la demande du parquet. Ils l’ont en effet maintenu sous écrous et renvoyé l’examen au fond de ce dossier au 16 septembre prochain.

http://www.midilibre.fr/2013/08/17/neveux-abuses-dans-le-tram-l-oncle-reste-ecroue,746573.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :