Publié par Gaia - Dreuz le 20 août 2013

On retrouve le nom de plusieurs politiciens du parti agrarien dans la liste d’amis d’une page Facebook qui veut éradiquer l’islam. Les politiciens se défendent.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’image est répugnante. Elle montre une cuvette WC dans laquelle se trouve un étron qui a la forme du mot Allah en arabe. La personne qui a posté cette photo sur la page Facebook «Defend Switzerland» commente le cliché de la manière suivante: «I have proof of Allah» (J’ai une preuve de l’existence d’Allah). Des propos qui ne semblent pas déranger l’administration du groupe, car la photo y est publiée depuis le mois de mai.

Anti-Islam

En parcourant la liste d’amis de «Defend Switzerland», on tombe sur le nom de plusieurs politiciens UDC comme les conseillers nationaux Pirmin Schwander, Hans Fehr, Thomas Fuchs, Walter Wobmann, Hans Kaufmann, Felix Müri, Nadja Pieren, Yvette Estermann et Alfred Heer. Le président du conseil des Etats, Filippo Lombardi (PDC/TI), y figure également.

Trop d’amis sur Facebook

Contactés, tous les politiciens agrariens ont affirmé qu’ils ne connaissaient pas le contenu exact de cette page Facebook. «Cette photo est très primitive», a affirmé Yvette Estermann (UDC/LU). «C’est inacceptable de répandre sa haine de cette manière», estime pour sa part le Zurichois Alfred Heer. Alfred Wobmann (UDC/SO) explique qu’il ne peut pas contrôler les publications de ses 2600 amis sur le réseau social.

Selon le conseiller politique Louis Perron, les explications des élus sont plausibles. Il concède néanmoins que cela fait longtemps que l’UDC peine à se distancier de la scène d’extrême droite. Andy Tschümperlin, chef du groupe parlementaire socialiste, est également assez compréhensif. «Ça peut arriver quand on a beaucoup d’amis sur Facebook», estime-t-il. Selon lui, ce qui compte c’est la manière dont on réagit après avoir pris connaissance d’un contenu déplacé: «Il faut immédiatement quitter le groupe».

Après avoir été contacté par la rédaction, Yvette Estermann, Alfred Heer, Thomas Fuchs et Filippo Lombardi ont quitté le groupe. Mercredi matin, les noms de Pirmin Schwander, Hans Fehr et Walter Wobmann se trouvaient toujours dans la liste d’amis de «Defend Switzerland».

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Des-elus-UDC-soutiennent-un-groupe-anti-islam-27370487

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz