FLASH
[20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 août 2013

La police marseillaise travaille sur une nouvelle piste « sérieuse » concernant le meurtre du jeune Jérémie, égorgé le 9 août dans le centre-ville de Marseille, sans pour autant abandonner celle conduisant à un marginal de 41 ans.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Nous avons une deuxième piste, qui semble sérieuse, qui pourrait exonérer la première, mais il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les boeufs. Il faut travailler les deux pistes, analyser ce qui peut accréditer l’une plus que l’autre », a déclaré le procureur-adjoint de la République Jean-Jacques Fagni.

« Il est vrai que nous avions un suspect, mais nous n’avions pas tous les éléments de responsabilité. Cela dit, la nouvelle piste n’est pas plus valable que la première et il faut rester particulièrement prudent », a-t-il ajouté.

Pas un vol crapuleux

La piste du vol crapuleux s’éloigne… Le téléphone portable de Jérémie, l’étudiant décédé dimanche à Marseille après avoir été poignardé vendredi soir en plein centre, a été retrouvé avec ses affaires.

« Son portable n’avait en fait jamais disparu, il avait été mis de côté par les services médicaux de l’hôpital Nord où il avait été transporté », a expliqué Jean-Jacques Fagni, procureur-adjoint de la République de Marseille.

Rappel des faits

La victime, Jérémie, un étudiant à l’école de management Euromed né en 1991 et originaire des Vosges, était en vacances chez des amis à Marseille. Il a été poignardé vendredi soir boulevard d’Athènes (1er arrondissement), à proximité de la gare Saint-Charles et a succombé à ses blessures dimanche en fin de matinée à l’hôpital Nord.

Aucun témoin direct n’a assisté à l’agression, et sur les bandes de vidéo-surveillance, le suspect interpellé n’est jamais vu en présence de l’étudiant, avait précisé le procureur-adjoint dimanche, soulignant qu’il était donc « très prématuré » de dire que ce quadragénaire était « le mis en cause ».

Ce nouveau fait divers tragique a suscité une vive émotion à Marseille et de nombreuses réactions politiques, sur fond de pré-campagne des élections municipales.

Un rassemblement organisé

Une trentaine de personnes se sont recueillies, dimanche en fin d’après-midi, sur les lieux de l’agression mortelle dont a été victime Jérémie. Habitants du quartiers et étudiants de l’école de management Euromed, où Jérémie, originaire des Vosges, poursuivait ses études, se sont rassemblés devant le snack-bar « le Français », boulevard d’Athènes (1er arrondissement). C’est à l’intérieur de cet établissement que le jeune étudiant s’était réfugié après avoir été poignardé à la gorge et alors qu’il perdait beaucoup de sang. La patronne de ce bar de nuit, Leïla Amari, s’est dite « très touchée, très choquée ». Elle se souvient très bien de vendredi soir. Le jeune garçon « était en danger, quand je l’ai vu, j’ai appelé les secours. Il y avait une cliente avec moi, elle s’appelle Aurore, on est sorties ensemble du bar ». « Elle avait une écharpe, je lui ai dit de faire compression avec, sur la plaie, et c’est ce qu’elle a fait », poursuit-elle. « A un moment, le gars est tombé. Elle s’est mis à califourchon, elle a continué la compression », en vain.

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/faits-divers/marseille-un-etudiant-poignarde

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz