FLASH
[24/09/2017] T’es con Macron ? Inviter les cultes à discuter d’éthique un vendredi soir ? Les juifs et shabbat, t’as entendu parlé ?  |  Grosse victoire sociale de Trump : moins 1,2 million de pauvres vivent de bons alimentaires depuis son élection  |  [23/09/2017] Corée du Nord : le séisme détecté ce matin semble être une réplique du test nucléaire de début septembre  |  Marseille : un homme abattu en pleine rue en rapport avec le trafic de drogue  |  Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 août 2013

La police marseillaise travaille sur une nouvelle piste « sérieuse » concernant le meurtre du jeune Jérémie, égorgé le 9 août dans le centre-ville de Marseille, sans pour autant abandonner celle conduisant à un marginal de 41 ans.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Nous avons une deuxième piste, qui semble sérieuse, qui pourrait exonérer la première, mais il ne s’agit pas de mettre la charrue avant les boeufs. Il faut travailler les deux pistes, analyser ce qui peut accréditer l’une plus que l’autre », a déclaré le procureur-adjoint de la République Jean-Jacques Fagni.

« Il est vrai que nous avions un suspect, mais nous n’avions pas tous les éléments de responsabilité. Cela dit, la nouvelle piste n’est pas plus valable que la première et il faut rester particulièrement prudent », a-t-il ajouté.

Pas un vol crapuleux

La piste du vol crapuleux s’éloigne… Le téléphone portable de Jérémie, l’étudiant décédé dimanche à Marseille après avoir été poignardé vendredi soir en plein centre, a été retrouvé avec ses affaires.

« Son portable n’avait en fait jamais disparu, il avait été mis de côté par les services médicaux de l’hôpital Nord où il avait été transporté », a expliqué Jean-Jacques Fagni, procureur-adjoint de la République de Marseille.

Rappel des faits

La victime, Jérémie, un étudiant à l’école de management Euromed né en 1991 et originaire des Vosges, était en vacances chez des amis à Marseille. Il a été poignardé vendredi soir boulevard d’Athènes (1er arrondissement), à proximité de la gare Saint-Charles et a succombé à ses blessures dimanche en fin de matinée à l’hôpital Nord.

Aucun témoin direct n’a assisté à l’agression, et sur les bandes de vidéo-surveillance, le suspect interpellé n’est jamais vu en présence de l’étudiant, avait précisé le procureur-adjoint dimanche, soulignant qu’il était donc « très prématuré » de dire que ce quadragénaire était « le mis en cause ».

Ce nouveau fait divers tragique a suscité une vive émotion à Marseille et de nombreuses réactions politiques, sur fond de pré-campagne des élections municipales.

Un rassemblement organisé

Une trentaine de personnes se sont recueillies, dimanche en fin d’après-midi, sur les lieux de l’agression mortelle dont a été victime Jérémie. Habitants du quartiers et étudiants de l’école de management Euromed, où Jérémie, originaire des Vosges, poursuivait ses études, se sont rassemblés devant le snack-bar « le Français », boulevard d’Athènes (1er arrondissement). C’est à l’intérieur de cet établissement que le jeune étudiant s’était réfugié après avoir été poignardé à la gorge et alors qu’il perdait beaucoup de sang. La patronne de ce bar de nuit, Leïla Amari, s’est dite « très touchée, très choquée ». Elle se souvient très bien de vendredi soir. Le jeune garçon « était en danger, quand je l’ai vu, j’ai appelé les secours. Il y avait une cliente avec moi, elle s’appelle Aurore, on est sorties ensemble du bar ». « Elle avait une écharpe, je lui ai dit de faire compression avec, sur la plaie, et c’est ce qu’elle a fait », poursuit-elle. « A un moment, le gars est tombé. Elle s’est mis à califourchon, elle a continué la compression », en vain.

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/faits-divers/marseille-un-etudiant-poignarde

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz