Publié par Gaia - Dreuz le 23 août 2013

Une croix gammée et une croix chrétienne auraient été peintes, des tranches de porc répandues et le mot « mosquée » effacé de l’écriteau apposé devant le lieu de culte charentais.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La mosquée de Cognac (Charente) a été la cible d’une nouvelle attaque à caractère islamophobe, dans la nuit de lundi à mardi. Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire contre l’islamophobie, l’a annoncé jeudi 22 août. Une source proche de l’enquête a confirmé l’existence de ces graffitis islamophobes. Cette affaire survient quelques semaines après l’agression d’une femme voilée à Trappes, en banlieue parisienne, et le projet d’attentat contre la mosquée des Minguettes, à Vénissieux, près de Lyon.

Selon Abdallah Zekri, le mot « mosquée » a été effacé de l’écriteau apposé devant la mosquée Es-Salem et les auteurs de cette action ont laissé des mentions comme « bougnoules, dégagez », et peint une croix gammée et une croix chrétienne. Des tranches de porc ont aussi été répandues alentour. Une plainte a été déposée au commissariat mercredi par un membre de l’association de la mosquée, a ajouté le président de l’Observatoire contre l’islamophobie.

Abdallah Zekri a condamné « ces actes à répétition » et a déploré « un phénomène nouveau et qui se multiplie ». Il a notamment imputé ce « climat mauvais » à « certains débats comme celui sur le foulard dans les universités ». Il a fait part enfin de « l’inquiétude de la communauté musulmane » de voir assimiler l’islam aux évènements en Egypte ou en Syrie.

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/graffitis-islamophobes-sur-la-mosquee-de-cognac_395066.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz