FLASH
[19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 août 2013

 

Assad-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  J’ignore, à ce stade et pour l’instant, si des armes chimiques ont été récemment utilisées en Syrie. Et j’ignore si dans l’affirmative, elles ont été utilisées par le régime ou par les insurgés. Je rappelle tout de même que ces insurgés syriens sont fanatiquement sunnites. Ils sont appuyés par des pays de cette branche majoritaire de l’islam : l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie.

Le comportement rageusement sectaire et même barbare de ces insurgés sunnites, les prive du soutien non seulement des chrétiens, des kurdes et des druzes, mais aussi de ceux d’entre les alaouites et les chiites opposés au régime. Les milices kurdes ont certes préféré jusqu’à maintenant éviter des affrontements avec les troupes gouvernementales, mais désormais, elles combattent avec acharnement les djihadistes sunnites de Al Nusra, très actifs dans les zones kurdes.

En outre, les insurgés sunnites sont fragmentés et de ce fait inaptes à coordonner de grandes offensives, y compris dans l’hypothèse où ils obtiendraient des armes lourdes. Les insurgés du nord s’appuient surtout sur la Turquie et le Qatar.

Les Etats-Unis, la France, la Jordanie et l’Arabie Saoudite semblent avoir opté pour la stratégie d’un front sud, en y formant des combattants sur sol jordanien et en les infiltrant en Syrie. En attendant de lancer éventuellement une opération en direction de Damas.

Contrairement à ce qui a été allégué en France, Israël n’a rien à voir avec la formation de ces combattants, que cette même France contribue à former, on se demande bien pourquoi d’ailleurs. Ce qui en revanche est beaucoup plus préoccupant qu’une hypothétique contribution israélienne en Jordanie, c’est la présence de djihadistes du monde entier en territoire syrien.

Car cette guerre a une dimension internationale toujours plus importante. Le régime syrien peut – encore et toujours – compter sur l’appui de la Russie, la principale pourvoyeuse d’armes de Bachar Al-Assad et sur l’Iran. La Chine n’est pas directement impliquée. Mais elle ne voit pas d’un bon œil l’intervention de puissances occidentales dans le conflit, raison pour laquelle elle soutient le point de vue de la Russie.

Depuis quelques jours, de nombreux médias occidentaux semblent appuyer l’option d’une intervention militaire étrangère, au motif qu’il y a eu, peut-être, usage d’armes chimiques par Bachar Al-Assad. En Israël, certains spécialistes en géostratégie affirment publiquement – à tort ou à raison – que le dictateur syrien est un homme fini.

Pour ce qui me concerne, je me souviens que la guerre du Liban a duré quinze ans, de 1975 à 1990, dans l’indifférence générale ; et que les principales victimes de cette guerre, plus de 300’000 au total, furent et sont encore les chrétiens (j’avoue être un peu déçu par certains passages de la lettre ouverte que Samir Geagea vient d’adresser à Obama). Je me souviens que la guerre Iran-Irak a duré huit ans, de 1980 à 1988. Elle a fait plus d’un million de victimes. Et toujours pour ce qui me concerne, notre principal ennemi chiite, c’est l’Iran et non pas la Syrie ou le Hezbollah.

Ce sont là les raisons pour lesquelles, je ne vois toujours pas pourquoi il y aurait soudain urgence à intervenir en Syrie. Ni le nombre total de victimes, ni l’usage éventuel d’armes chimiques, ne justifient, selon moi, une initiative précipitée aux conséquences incalculables.

Et je m’étonne que ceux-là mêmes qui n’ont cessé de condamner les interventions occidentales en Afghanistan et en Irak éprouvent soudain le besoin irrépressible d’envoyer nos troupes en Syrie.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz