FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 août 2013

L’incident s’est produit mardi sur la ligne 106 de bus reliant Montpellier à La Grande-Motte. Les deux jeunes hommes n’ont pas supporté que le chauffeur refuse de les faire descendre où bon leur semblait.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Je suis venu en vacances pour bien en profiter. Je suis pas fou pour mettre un coup au chauffeur, c’est lui qui m’a mis un coup ! » Du haut de son 1,70 m, Farid, gringalet de 18 ans et deux mois, veste du FC Barcelone, ne se démonte pas face au tribunal, ce mercredi soir. À ses côtés, son frère Khaled, 19 ans, cheveux blonds peroxydés sur lesquels est dessinée une étoile, affiche plutôt profil bas.

Mardi, ces deux touristes de Seine-et- Marne se sont illustrés sur la ligne 106 de bus reliant Montpellier à La Grande-Motte jusqu’à frapper le chauffeur qui ne voulait pas s’arrêter où ils l’avaient décidé… L’affaire commence déjà mal lorsque la bande, cinq jeunes individus qui veulent aller à la plage, monte dans le bus et file au fond sans prendre de ticket.

Ils ne veulent pas payer

« La veille, ils avaient déjà refusé de payer leur titre de transport, dénonce Me Catherine Chaneac, partie civile. Il ne se passe pas un jour sans incident de ce type dans le bus. Ils se prennent pour les caïds, les chefs. La vie en société, ce n’est pas ça. »

Le chauffeur, 56 ans, ne se démonte pas. Il stoppe le car et annonce qu’il ne repartira pas tant qu’ils ne paieront pas. Bon gré, mal gré, Khaled accepte de régler pour tout le monde. Mais un nouvel incident éclate quand les Franciliens décident soudainement de descendre au Grand-Travers. La victime refuse, leur expliquant qu’ils doivent attendre l’arrêt.

Là, Farid vient s’expliquer avec le quinquagénaire et les versions divergent, le prévenu réfutant toute violence. Le conducteur raconte que le jeune individu, tout en tutoiements, l’a insulté, menacé de représailles avant de lui dire de descendre pour “s’expliquer”… Il lui a alors rétorqué : « Dégage, retourne chez ta mère », recevant en réponse un coup de poing auquel il a répliqué, entraînant alors l’intervention du grand frère…

Ils frappent le chauffeur « par légitime défense »

« J’ai frappé par légitime défense. Il a frappé mon petit frère, qui fait 1,12 m et 30 kg et lui, 1,80 m et 90 kg », tente de justifier l’aîné. « Le ton qu’il a fait (sic), j’ai pas aimé. Les mères, c’est sacré », renchérit Farid. De quoi s’attirer les foudres du président Berthet, visiblement très agacé. « Le chauffeur n’a pas dit : “Nique ta mère”, chose que les policiers et les gendarmes entendent tout le temps ! C’est vous qui dites : “Nique ta mère” toute la journée, tempête le magistrat. Le chauffeur, c’est lui qui commande, vous n’avez qu’à obéir, jeune homme ! »

Le parquet n’est pas tendre non plus et requiert quatre mois ferme pour Khaled et la peine plancher, soit deux ans de prison ferme, à l’encontre du cadet, incarcéré en 2012 pour s’en être pris à des policiers dans un bus parisien. « Vous avez vu la portée de la condamnation précédente, il est en récidive… »

Délit de sale gueule ?

Me Pierronnet, en défense, s’insurge à son tour contre le délit de sale gueule : « Parce qu’on s’appelle Farid et Khaled, on est de la racaille, on est forcément coupable ! Le chauffeur vous a donné une version des faits mais il a porté le premier coup. »

Le tribunal les a finalement déclarés coupables mais s’est montré beaucoup plus clément que le procureur. Le plus jeune a écopé de six mois avec sursis, son frère de trois mois ferme sans incarcération. Ils devront verser 1 000 € à la victime. S’ils sont ressortis libres du palais, ils ne devraient pas rester dans le coin : ils ont été aussi interdits de séjour dans l’Hérault pendant deux ans.

http://www.midilibre.fr/2013/08/29/le-chauffeur-ne-veut-pas-s-arreter-ils-le-frappent%2c750433.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz