FLASH
[18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 30 août 2013

C’est un grand jour pour Ahmed Hadjarab, un Mulhousien d’origine algérienne (*), qui se bat depuis onze ans pour que son neveu soit libéré de la base américaine de Guantanamo, où il est enfermé.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Nabil Said Hadjarab, 33 ans, vient en effet d’être « remis au gouvernement algérien » en compagnie d’un autre détenu algérien, a indiqué le ministère américain de la Défense dans un communiqué. Il s’agit des premiers transfèrements de Guantanamo depuis près d’un an. Quelque 164 détenus y restent incarcérés.

Hadjarab est considéré par Washington comme un « combattant ennemi » parti mener le jihad en Afghanistan. Pourtant, le commandement militaire américain a préconisé que celui que les gardiens ont surnommé « le gentil gosse » soit libéré, car il ne représenterait qu’une menace « moyenne ».

Les proches de Nabil Hadjarab et lui-même n’osaient plus espérer qu’il quitterait un jour l’enfer de cette prison américaine située à Cuba, où les Etats-Unis bafouent les droits fondamentaux des prisonniers depuis les années Bush.

A deux reprises, en 2007 puis en 2011, Nabil Hadjarab, avait été déclaré « libérable » par l’administration américaine. Mais la France, où Hadjarab a passé une bonne partie de son enfance et où vivent de nombreux membres de sa famille, refusait de lui accorder l’asile.

Parti étudier en Afghanistan à 22 ans

Comme l’indique Rue89 (voir le lien ci-dessous), « né en Algérie, bringuebalé dans son enfance, Nabil Hadjarab a passé la moitié de sa vie en France. Parti étudier en Afghanistan à 22 ans, il est capturé et vendu aux Américains pour 5 000 dollars. Il parle mieux le français que l’arabe. Son grand-père, son père et son demi-frère ont servi dans l’armée française. Son oncle Ahmed, qui vit à Mulhouse, se dit prêt à « lui réapprendre à vivre en liberté, l’intégrer, le conseiller, l’accompagner » ».

Les deux avocats français du jeune homme ont déposé en février dernier une plainte au pénal avec constitution de partie civile pour crime de guerre, torture, enlèvement et séquestration à l’encontre des principaux organisateurs et concepteurs du camp de Guantanamo. L’espoir d’aboutir est faible.

Depuis Mulhouse, l’oncle, Ahmed Hadjarab, a lancé une pétition avec l’ONG Change.org pour tenter de soutenir sont neveu, qui a fait une vingtaine de demandes d’asile aux autorités françaises. En vain.

Outre les liens de sa famille avec la France, le jeune homme a toujours fait valoir vis à vis de Paris sa crainte d’être renvoyé en Algérie. Dans les jours qui viennent, il saura quel sort, pas forcément enviable, lui réserve le régime d’Alger.

(*) Selon nos informations, Ahmed Hadjarab se trouverait actuellement en Algérie, mais reste résidant mulhousien.

Plus de précisions sur Rue89

http://www.lalsace.fr/actualite/2013/08/29/le-neveu-d-un-mulhousien-libere-de-guantanamo

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz