FLASH
[21/09/2018] Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  |  [19/09/2018] Un « mineur » étranger, logé en foyer, mis en examen & placé en détention à Marseille. Il est suspecté d’avoir violé 3 femmes depuis avril  |  Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 1 septembre 2013

hez tun2

Vendredi 30 août 2013, des centaines de manifestants se sont rassemblés avenue Habib Bourguiba, au centre ville de Tunis, en soutien au régime de Bachar Assad.

Parmi les manifestants, se trouvent, surtout, des militants du Front populaire, qui regroupe des partis baathistes, nationaliste arabes et marxistes. Des hommes ont brandit le portrait de Hassan Nasrallah, le chef du mouvement terroriste chiite du Hezbollah, qui participe aux massacres quotidiennes aux côtés de l’armée régulière syrienne.

Cette manifestation, qui n’est pas la première, vient une semaine après la mort de 1.429 de victimes innocentes (dont 426 enfants) gazées à Damas dans le conflit communautaire entre alaouites et sunnites.

Quelque 31 Palestiniens ont été tués en Syrie dans cette attaque chimique du 21 Août, dans l’indifférence des tunisiens. D’ailleurs la réaction du camp pro-palestinien en Tunisie a été inexistante. Pourtant, 1.472 palestiniens ont été liquidés, selon un décompte de L’OLP, par l’armée syrienne durant les 22 derniers mois et pas une ligne dans la presse en Tunisie n’a dénoncé cette situation.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces manifestants, qui se sont rassemblés vendredi à Tunis, ne pensent pas que Assad doit rendre compte du massacre de son peuple ni de celui des Palestiniens. Soit.

Lorsque les avions de l’armée syrienne avaient bombardé, le 16 décembre 2012, le camp palestinien de Yarmouk pour la première fois, ainsi que les quartiers l’entourant dans le sud de la capitale, les médias tunisiens, sans souci d’objectivité, ni du devoir d’impartialité, n’ont pas respecté l’éthique pour dénoncer cette attaque. Le camp de Yarmouk abrite pourtant 150 000 palestiniens dans le district de la ville de Damas.

Alors que le régime se livre à une répression sanglante de la révolte populaire, les Palestiniens de Syrie sont divisés sur la question du conflit brutal qui frappe ce pays, certains ayant même pris les armes à côtés des rebelles pour combattre les forces pro-régime.

En outre, le Hezbollah, la milice libanaise chiite pro-iranienne, a également accusé les Palestiniens de Syrie d’être rangés du côté de la rébellion du front sunnite qui lutte contre le front chiite représenté par l’Iran et la minorité allaouite de Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz