FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 1 septembre 2013

hez tun2

Vendredi 30 août 2013, des centaines de manifestants se sont rassemblés avenue Habib Bourguiba, au centre ville de Tunis, en soutien au régime de Bachar Assad.

Parmi les manifestants, se trouvent, surtout, des militants du Front populaire, qui regroupe des partis baathistes, nationaliste arabes et marxistes. Des hommes ont brandit le portrait de Hassan Nasrallah, le chef du mouvement terroriste chiite du Hezbollah, qui participe aux massacres quotidiennes aux côtés de l’armée régulière syrienne.

Cette manifestation, qui n’est pas la première, vient une semaine après la mort de 1.429 de victimes innocentes (dont 426 enfants) gazées à Damas dans le conflit communautaire entre alaouites et sunnites.

Quelque 31 Palestiniens ont été tués en Syrie dans cette attaque chimique du 21 Août, dans l’indifférence des tunisiens. D’ailleurs la réaction du camp pro-palestinien en Tunisie a été inexistante. Pourtant, 1.472 palestiniens ont été liquidés, selon un décompte de L’OLP, par l’armée syrienne durant les 22 derniers mois et pas une ligne dans la presse en Tunisie n’a dénoncé cette situation.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces manifestants, qui se sont rassemblés vendredi à Tunis, ne pensent pas que Assad doit rendre compte du massacre de son peuple ni de celui des Palestiniens. Soit.

Lorsque les avions de l’armée syrienne avaient bombardé, le 16 décembre 2012, le camp palestinien de Yarmouk pour la première fois, ainsi que les quartiers l’entourant dans le sud de la capitale, les médias tunisiens, sans souci d’objectivité, ni du devoir d’impartialité, n’ont pas respecté l’éthique pour dénoncer cette attaque. Le camp de Yarmouk abrite pourtant 150 000 palestiniens dans le district de la ville de Damas.

Alors que le régime se livre à une répression sanglante de la révolte populaire, les Palestiniens de Syrie sont divisés sur la question du conflit brutal qui frappe ce pays, certains ayant même pris les armes à côtés des rebelles pour combattre les forces pro-régime.

En outre, le Hezbollah, la milice libanaise chiite pro-iranienne, a également accusé les Palestiniens de Syrie d’être rangés du côté de la rébellion du front sunnite qui lutte contre le front chiite représenté par l’Iran et la minorité allaouite de Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Souhail Ftouh pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz