FLASH
[13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 septembre 2013

 

Otan-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, aurait déclaré, aujourd’hui, lundi 2 septembre, être « personnellement convaincu » que le régime syrien serait responsable des attaques chimiques qui ont causé la mort de centaines de personnes le 21 août. Mais Rasmussen a surtout souligné que seul un processus politique permettrait de régler la crise syrienne.

Personnellement, je suis convaincu que non seulement une attaque chimique s’est produite, mais que le régime syrien en est responsable, aurait déclaré devant la presse Rasmussen, en indiquant avoir eu accès à des informations concrètes classifiées données par des pays membres de l’Otan. Au cours de la même conférence de presse, Rasmussen a répété qu’il ne fait jamais aucun commentaire public sur de telles informations fournies à l’Otan par les services de renseignement des 28 pays membres.

Autrement dit, Rasmussen ne fait pas de commentaire sur les allégations selon lesquelles le régime syrien serait responsable des attaques chimiques et en même temps, il aurait déclaré qu’il en est « personnellement convaincu ». Soit les médias qui relayent tout cela racontent n’importe quoi. Soit Rasmussen déclare tout et son contraire.

Il ne fait aucun doute que la communauté internationale doit réagir avec vigueur afin d’éviter de nouvelles attaques chimiques à l’avenir, aurait commenté M. Rasmussen. Si nous ne réagissions pas, cela enverrait un message très dangereux à tous les dictateurs du monde. Mais, a-t-il ajouté, je n’envisage pas que l’Otan puisse jouer un rôle dans la crise.

A ce stade, les Alliés se consultent et c’est à chaque Etat de décider de la façon de répondre à l’attaque. De plus, si l’intervention armée devait être, comme il est envisagé, brève, avec des objectifs ciblés, il n’est pas nécessaire d’avoir recours aux structures militaires de l’Otan, davantage prévue pour superviser des opérations complexes de longue durée.

En clair, Rasmussen ne veut pas d’intervention militaire étrangère contre la Syrie et il a d’ailleurs clairement réaffirmé aujourd’hui que seul un processus politique permettrait de régler la crise syrienne.

Selon Rasmussen, l’Otan joue déjà son rôle en servant de forum de consultation entre Alliés et en ayant décidé de déployer des missiles Patriot dans le sud de la Turquie afin de protéger ce pays, l’un de ses membres, d’une éventuelle attaque venue de Syrie. Rasmussen ne semble pas, en revanche, envisager une attaque de la Turquie contre la Syrie… Je peux vous assurer que nous avons tous les plans en place pour assurer la défense et la protection de la Turquie. A ce stade, je ne vois pas la nécessité de nouvelles mesures, a insisté Rasmussen.

Une autre solution serait de virer la Turquie islamiste de l’Otan et de demander à Israël d’adhérer à l’Otan. Mais ça, Rasmussen n’y a même pas songé…

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz