FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 2 septembre 2013

Il assure avoir été violemment frappé et insulté par un homme en raison de sa proximité avec la communauté juive. Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), a dénoncé dimanche soir son agression et celle de sa famille près de Tunis (Tunisie). Selon l’imam, très médiatisé en France en raison de ses prises de position, son agresseur l’a suivi alors qu’il regagnait dimanche avec son épouse et deux de leurs enfants leur hôtel à Gammarth, où ils se trouvent en vacances.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

«Il m’a insulté, m’a traité de « sioniste », de « collaborateur ». Il m’a donné un coup de poing dans le coeur. En quelques secondes, il m’a mis à terre», a raconté l’imam, cible de violentes critiques, relayées sur internet, pour ses prises de position contre la burqa et contre les manifestations pro-palestiniennes et ses rapports d’amitié avec la communauté juive.

Il a précisé que l’agresseur, qui s’est adressé à lui en français, s’en est aussi pris à sa femme et à ses enfants, qui ont reçu des coups, avant que l’homme ne soit maîtrisé par le service de sécurité de l’hôtel puis interpellé par des policiers. «C’est un vrai choc», a commenté l’imam.

En France, l’imam de Drancy est protégé par des policiers

Hassen Chalghoumi, qui était sorti dimanche soir, ainsi que ses proches, de l’hôpital où ils ont été soignés, a précisé que le ministre de l’Intérieur français, Manuel Valls l’avait appelé et «demandé de ses nouvelles». L’ambassade de France à Tunis a affirmé ne pas être informée de cette agression à Gammarth.

Habituellement escorté en France par le Service de protection des hautes personnalités (SPHP), Hassen Chalghoumi a expliqué que les policiers n’avaient pu le suivre pendant ses vacances car «la Tunisie ne voulait pas qu’ils entrent (dans le pays) armés».

Coqueluche des médias mais cible de violentes attaques et de menaces de musulmans intégristes, l’imam de 40 ans, né en Tunisie de parents algériens, avait expliqué en février avoir déjà déposé une trentaine de plaintes. En Tunisie, «un imam m’avait prévenu que ma photo circule partout sur Facebook et m’avait dit de faire attention», a encore dit Hassen Chalghoumi, qui a annoncé son retour en France lundi.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/hassen-chalghoumi-l-imam-de-drancy-dit-avoir-ete-agresse-en-tunisie-02-09-2013-3098393.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz