FLASH
[20/04/2018] Désespéré, le parti Démocrate dépose plainte pour « conspiration » entre la campagne Trump, la Russie et WikiLeaks pour « perturbation des élections de 2016 »  |  [18/04/2018] Message de Trump à Israël: Meilleurs vœux au 1er ministre @Netanyahu et à tout le peuple d’Israël à l’occasion du 70e anniversaire de votre Grande Indépendance. Nous n’avons pas de meilleurs amis nulle part. J’ai hâte de déménager notre ambassade à Jérusalem le mois prochain !  |  Royaume-Uni : des produits chimiques trouvés à l’université de Manchester – des centaines de personnes évacuées alors que la police entoure le bâtiment  |  Un camion palestinien chargé d’explosifs en prévision de la célébrationdes 70 ans d’Israël a été intercepté  |  Le directeur de la CIA Mike Pompeo a rencontré le dictateur nord Coréen Kim-Jong Un, confirme Trump qui ajoute : « tout s’est bien passé et une bonne relation s’est établie »  |  Barbara Bush, la femme de G.H. Bush est décédée à l’âge de 92 ans  |  [17/04/2018] Gaza : Tsahal a tiré sur un poste du Hamas situé au sud de Gaza après des tirs sur des soldats israéliens  |  L’équipe de télé de CBS a visité Douma et a vu et filmé le cylindre de gaz chimique coincé dans un immeuble. Comment est-ce possible que les Russes ne l’aient pas vu ?  |  Toulouse, avantage de l’immigration : nouvelle soirée de violences urbaines après le contrôle d’une musulmane en niqab  |  Allemagne : une cadre du parti de Merkel, propriétaire d’un hôtel, recevra 2,7 millions d’euros pour héberger 31 migrants  |  La France a engagé une procédure de retrait de la Légion d’honneur de Bachar el-Assad  |  Nantes : « On va tous vous tuer, Allahou Akbar », un musulman modéré menace de mort des militaires de l’opération Sentinelle sur le périphérique  |  Interview de Macron: La Maison-Blanche contredit le président et répète que les Etats-Unis ne resteront pas en Syrie  |  Cette nuit, et pour la 2e fois en 7 jours, israël a bombardé une base militaire près de Homs en Syrie  |  Le maire anti-israélien et pro-terroriste de Gennevilliers Patrice Leclerc a été interdit d’entrée en Israël  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 septembre 2013

Les faits viennent seulement d’être révélés, mais la scène s’est jouée dans la nuit du 12 au 13 août. Selon le quotidien La Provence à paraître ce jeudi, un patient armé d’un revolver a séquestré, cette nuit-là vers 2 heures, des infirmières de l’Hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Opéré après s’être fait tiré dessus quelques jours plus tôt dans un bar de la ville, l’homme se serait fait amener une arme, convaincu que ses agresseurs le cherchaient dans l’établissement. Il a ensuite menacé le personnel et interdit à quiconque d’entrer ou de sortir du service. La prise d’otages a finalement pris fin avec l’intervention de la police.

«Les soignants qui ont été victimes de l’agression n’ont pas porté plainte car ils ne voulaient pas donner leur identité par peur des représailles», assure l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Depuis, l’affaire n’a pas été rendue publique. «Je n’en avais pas eu connaissance», a réagi le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, évoquant au micro de BFM TV un «dysfonctionnement vis à vis de la police et de la justice».

Gaudin veut des renforts de police

Jean-Claude Gaudin affirme qu’il demandera «des explications dès demain (jeudi)». Et l’élu ajoute : «Avant de dramatiser cette situation, je demanderai surtout pourquoi les infirmières n’ont pas voulu le dire (…) Nous demandons toujours plus de moyens de sécurité.» D’autant plus que le maire a accueilli avec courroux l’annonce, mercredi, de renforts policiers à Lille, estimant que le gouvernement «méprisait» sa ville. Il a dénoncé une «décision partisane» alors que Marseille doit, selon lui, composer avec des renforts «au compte-gouttes».

Quant à Jean-Michel Budet, directeur adjoint de l’AP-HM, il relativise la portée de cette affaire : «On a procédé à l’expulsion d’un malade qui était détenteur d’une arme à feu et menaçait verbalement le personnel (…) J’appelle pas ça une prise d’otages.»

http://www.leparisien.fr/faits-divers/marseille-une-prise-d-otages-passee-sous-silence-04-09-2013-3107429.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz