FLASH
[20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  |  [16/11/2017] La deuxième vague de réfugiés balaiera l’Europe, se préoccupe l’ONU  |  Une Suédoise violée par des réfugiés se suicide après que le procureur ait conclu à un « manque de preuves »  |  Des citoyens iraniens ont attaqué la voiture du président Rohani pour l’extraire du véhicule et le lyncher  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 septembre 2013

 

Ïîãðóçêà âîåííîé òåõíèêè ìîðñêîé ïåõîòû íà ÁÄÊ "Öåçàðü Êóíèêîâ".

Bientôt la réalité ?

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les Etats-Unis recommandent, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, à tous les citoyens américains d’éviter de se rendre au Liban et en Turquie, évoquant des raisons de sécurité et le risque de violences. Cette double recommandation des Etats-Unis intervient alors que les membres du personnel non essentiel de l’ambassade américaine au Liban, ainsi que leurs familles, sont évacués.

Les frappes envisagées par Obama ont des répercussions régionales, notamment au Liban, où se trouvent les terroristes chiites du Hezbollah alliés au régime syrien de Bachar al-Assad et aux ayatollahs chiites iraniens.

De son côté, la Russie met en garde Obama, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, concernant les risques qu’impliquent des frappes contre des stocks de matériaux chimiques en Syrie. La Russie considère avec une inquiétude particulière le fait que parmi les cibles envisagées par les frappes éventuelles, figurent des sites d’infrastructures militaires qui assurent la sécurité de l’arsenal chimique syrien.

La Russie met en garde Obama contre toutes frappes contre des sites chimiques et contre les territoires avoisinants, car cela constituera un tournant dangereux dans la crise syrienne. Il y aura une menace de rejets de substances hautement toxiques, avec des conséquences pour la population civile.

On ne peut pas exclure qu’en outre, de tels actes inconsidérés n’offrent l’accès aux armes chimique à des rebelles et terroristes et cela peut entraîner la propagation de l’arme chimique non seulement en Syrie mais aussi en dehors du pays, estime la Russie.

Par ailleurs, un nouveau navire de débarquement russe, le Nikolaï Filtchenkov, fait route vers les côtes syriennes. Le navire fait escale aujourd’hui vendredi à Novorossiïsk où il embarque une « cargaison spéciale ».

La Russie, dont les navires de guerre ont maintenu une présence dans l’est de la Méditerranée depuis le début de la crise syrienne, a dépêché dans la zone ces derniers jours plusieurs autres navires, dont des navires lance-missile, des destroyers, un bâtiment de surveillance électronique et deux grands navires de débarquement.

Le renforcement de ce dispositif permet à la Russie de « réagir » selon l’évolution en Syrie. L’une des premières missions de ces navires est une possible évacuation des nombreux citoyens russes vivant en Syrie. Plusieurs dizaines de milliers de citoyens russes, ou de binationaux russo-syriens, résident en Syrie.

La Russie maintient en outre une base de soutien pour sa flotte militaire dans le port syrien de Tartous, à 220 km au nord-ouest de Damas.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz