FLASH
[21/11/2017] Religion d’amour : au moins 50 morts dans l’explosion terroriste d’une mosquée au Nigeria  |  Religion de paix : des dizaines de morts dans une mosquée du Nigéria  |  « Si Fox News avait existé, les agressions sexuelles de Bill Clinton auraient été révélés, et il n’aurait jamais été élu président »  |  [20/11/2017] Les États-Unis réinscrivent la Corée du Nord sur la liste des États terroristes  |  Merkel dit à la presse que les négociations de coalition avec les Verts et les liberaux ont échoué et qu’il y aura de nouvelles élections  |  Religion de paix : une foule de 1000 personnes attaquent une église copte en Egypte. Les chrétiens se sont enfermés dedans pour se protéger  |  Victoire sur la pollution : le serial killer Charles Manson est mort  |  L’arrivée des livres dans la maison a bien plus bouleversé la vie de famille que les smartphones  |  Cocktails molotovs, tirs de mortier et voitures incendiées: nuit multiculturelle à Mantes-La-Jolie  |  Bruxelles : des migrants tentent de squatter un immeuble, 6 blessés lors d’affrontements avec la police  |  [18/11/2017] Espagne : la police espagnole a ouvert le feu sur un Français qui criait « Allahou Akhbar » à un péage près de la frontière française  |  Les tanks de l’armée israélienne ont procédé à des tirs de mise en garde sur les forces syriennes près de la frontière du Golan  |  [17/11/2017] L’explosion d’un pipeline au Bahreïn considérée comme une mise en garde de l’Iran  |  Retrait de sa nationalité à un « Danois de papier » parti combattre avec ISIS  |  La candidature de l’iran à la tête de l’UNESCO n’a pas été retenue  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 septembre 2013

Vendredi soir, deux hommes ont rançonné un jeune Urrugnar, à bord du train Toulouse-Bayonne.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Vendredi soir, un Urrugnar de 22 ans a fait deux mauvaises rencontres à bord du train Toulouse-Bayonne. En gare de Pau, deux individus montent dans le wagon que le jeune homme occupe, et s’assoient derrière lui.

Les trois hommes sont seuls dans le wagon. Les nouveaux arrivés demandent à l’Urrugnar de diffuser de la musique, au moyen de son téléphone portable (à court de batterie), puis avec son MP3 (le jeune homme n’en a pas). Parce que le jeune homme est dans l’incapacité de diffuser de la musique, et pour qu’il soit « excusé », les voyageurs exigent alors de l’argent.

Portable, argent, clefs

Les voyageurs amateurs de musique deviennent de plus en plus agressifs et violents, en donnant des coups de poing dans les fauteuils, et en faisant mine de sortir un couteau pour en larder le jeune homme venu de Toulouse. Puis, les individus se saisissent de son sac, et ils récupèrent de l’argent, la clef de la voiture de l’Urrugnar, un ordinateur, et un téléphone portable Samsung Galaxy II, dont ils s’empressent de retirer la carte SIM avant de l’éteindre.

Par peur de se voir voler sa voiture qui est stationnée à proximité de la gare de Bayonne, le jeune Basque, paniqué, raconte que sa grand-mère doit venir le chercher avec son propre véhicule. Les deux rançonneurs indiquent alors leur souhait de retirer de l’argent avec la carte bleue du jeune homme, à l’arrivée en gare de Bayonne, faute de quoi, ils frapperont la grand-mère.

Déférés hier au parquet

À Bayonne, les agresseurs descendent sur le quai en entourant l’Urrugnar, qui aperçoit un agent de la police ferroviaire, et court vers lui. Ce dernier appelle la police. Les deux voyageurs originaires de l’Essonne et âgés de 20 et 26 ans sont interpellés vers 22 heures et placés en garde à vue au commissariat.

Vendredi, ils ont été entendus par les enquêteurs. Questionné à propos des objets du jeune Urrugnar en sa possession, l’un d’entre eux a feint la surprise en disant : « J’ai oublié ». Les deux rançonneurs ont été déférés vendredi après-midi au parquet.

http://www.sudouest.fr/2013/09/07/leur-otage-dans-le-train-1161675-4018.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz