FLASH
[23/09/2017] Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 septembre 2013

Vendredi soir, deux hommes ont rançonné un jeune Urrugnar, à bord du train Toulouse-Bayonne.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Vendredi soir, un Urrugnar de 22 ans a fait deux mauvaises rencontres à bord du train Toulouse-Bayonne. En gare de Pau, deux individus montent dans le wagon que le jeune homme occupe, et s’assoient derrière lui.

Les trois hommes sont seuls dans le wagon. Les nouveaux arrivés demandent à l’Urrugnar de diffuser de la musique, au moyen de son téléphone portable (à court de batterie), puis avec son MP3 (le jeune homme n’en a pas). Parce que le jeune homme est dans l’incapacité de diffuser de la musique, et pour qu’il soit « excusé », les voyageurs exigent alors de l’argent.

Portable, argent, clefs

Les voyageurs amateurs de musique deviennent de plus en plus agressifs et violents, en donnant des coups de poing dans les fauteuils, et en faisant mine de sortir un couteau pour en larder le jeune homme venu de Toulouse. Puis, les individus se saisissent de son sac, et ils récupèrent de l’argent, la clef de la voiture de l’Urrugnar, un ordinateur, et un téléphone portable Samsung Galaxy II, dont ils s’empressent de retirer la carte SIM avant de l’éteindre.

Par peur de se voir voler sa voiture qui est stationnée à proximité de la gare de Bayonne, le jeune Basque, paniqué, raconte que sa grand-mère doit venir le chercher avec son propre véhicule. Les deux rançonneurs indiquent alors leur souhait de retirer de l’argent avec la carte bleue du jeune homme, à l’arrivée en gare de Bayonne, faute de quoi, ils frapperont la grand-mère.

Déférés hier au parquet

À Bayonne, les agresseurs descendent sur le quai en entourant l’Urrugnar, qui aperçoit un agent de la police ferroviaire, et court vers lui. Ce dernier appelle la police. Les deux voyageurs originaires de l’Essonne et âgés de 20 et 26 ans sont interpellés vers 22 heures et placés en garde à vue au commissariat.

Vendredi, ils ont été entendus par les enquêteurs. Questionné à propos des objets du jeune Urrugnar en sa possession, l’un d’entre eux a feint la surprise en disant : « J’ai oublié ». Les deux rançonneurs ont été déférés vendredi après-midi au parquet.

http://www.sudouest.fr/2013/09/07/leur-otage-dans-le-train-1161675-4018.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz