FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 septembre 2013

Vendredi soir, deux hommes ont rançonné un jeune Urrugnar, à bord du train Toulouse-Bayonne.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Vendredi soir, un Urrugnar de 22 ans a fait deux mauvaises rencontres à bord du train Toulouse-Bayonne. En gare de Pau, deux individus montent dans le wagon que le jeune homme occupe, et s’assoient derrière lui.

Les trois hommes sont seuls dans le wagon. Les nouveaux arrivés demandent à l’Urrugnar de diffuser de la musique, au moyen de son téléphone portable (à court de batterie), puis avec son MP3 (le jeune homme n’en a pas). Parce que le jeune homme est dans l’incapacité de diffuser de la musique, et pour qu’il soit « excusé », les voyageurs exigent alors de l’argent.

Portable, argent, clefs

Les voyageurs amateurs de musique deviennent de plus en plus agressifs et violents, en donnant des coups de poing dans les fauteuils, et en faisant mine de sortir un couteau pour en larder le jeune homme venu de Toulouse. Puis, les individus se saisissent de son sac, et ils récupèrent de l’argent, la clef de la voiture de l’Urrugnar, un ordinateur, et un téléphone portable Samsung Galaxy II, dont ils s’empressent de retirer la carte SIM avant de l’éteindre.

Par peur de se voir voler sa voiture qui est stationnée à proximité de la gare de Bayonne, le jeune Basque, paniqué, raconte que sa grand-mère doit venir le chercher avec son propre véhicule. Les deux rançonneurs indiquent alors leur souhait de retirer de l’argent avec la carte bleue du jeune homme, à l’arrivée en gare de Bayonne, faute de quoi, ils frapperont la grand-mère.

Déférés hier au parquet

À Bayonne, les agresseurs descendent sur le quai en entourant l’Urrugnar, qui aperçoit un agent de la police ferroviaire, et court vers lui. Ce dernier appelle la police. Les deux voyageurs originaires de l’Essonne et âgés de 20 et 26 ans sont interpellés vers 22 heures et placés en garde à vue au commissariat.

Vendredi, ils ont été entendus par les enquêteurs. Questionné à propos des objets du jeune Urrugnar en sa possession, l’un d’entre eux a feint la surprise en disant : « J’ai oublié ». Les deux rançonneurs ont été déférés vendredi après-midi au parquet.

http://www.sudouest.fr/2013/09/07/leur-otage-dans-le-train-1161675-4018.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz