FLASH
[17/01/2018] Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  |  Durant la nuit, l’armée israélienne a détruit un tunnel terroriste du Hamas au sud de Gaza  |  [11/01/2018] Des imbéciles affirment que Trump n’a aucun succès économique. Et ça ?! Sondage Quinnipiac: 66% des Américains pensent que l’économie est “Excellente/ bonne” et c’est le meilleur score depuis que ce sondage existe  |  En caméra cachée, James O’Keefe a pris Twitter la main dans le sac avouant qu’ils suppriment des comptes d’opinions politiques qui leur déplaisent – et nous risquons d’être censuré par Twitter de l’écrire  |  Sujet tabou : le racisme anti-blanc des banlieues. 2280 pompiers ont été agressés en 2016 dans les banlieues  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 septembre 2013

Que s’est-il passé le jour de la rentrée des classes, le 3 septembre dernier entre 17 heures et 17 h 30 dans la rue Seyssaud non loin de l’école Jean de La Fontaine ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire de Chloé, 11 ans et demi (le prénom de la fillette a été volontairement modifié) est troublante. Voilà ce qu’elle a raconté à sa mère puis à la police lors de sa déposition au commissariat.

Mardi, alors qu’elle se trouvait sur le chemin de l’école Jean de la Fontaine, distante de quelques centaines de mètres de son domicile, pour y récupérer sa petite soeur, elle aurait remarqué circulant à sa hauteur un fourgon blanc « très sale dépourvu de plaque d’immatriculation à l’avant ». « Il y avait deux hommes à l’intérieur, explique sa mère, elle les a bien vus, elle pourrait même les reconnaître. Il y en avait même un qui avait les cheveux coiffés en crête ! »

Chloé aurait distinctement entendu l’un des deux passagers lui crier « monte dans le camion ! ». Incrédule au départ, l’enfant prend peur quand un des hommes fait le geste d’ouvrir la portière en lui renouvelant l’ordre de monter…

« Ma fille s’est mise à courir le plus vite qu’elle pouvait jusqu’au petit rond-point et elle m’a dit que le fourgon l’avait suivi. Elle a même croisé sur le trottoir où elle était, un monsieur qui était étonné de la voir détaler ainsi ! »

À la faveur de la circulation, la fillette aurait alors échappé à ces éventuels « ravisseurs » bloqués sur le rond-point, avant que le véhicule et ses occupants ne disparaissent du secteur. La mère de Chloé prend alors très au sérieux l’histoire de sa fille et se rend donc aussitôt au commissariat pour y déposer plainte. Les policiers entendront la mère et la fille et effectueront même une patrouille en compagnie de Chloé pour voir si la gamine reconnaissait éventuellement quelqu’un ou un véhicule. Sans résultat. « Lorsque nous recevons ce genre de plainte, nous prenons cela toujours très au sérieux. Mais dans l’état actuel de l’enquête nous ne disposons que de très peu d’éléments » confirme le commandant Laberenne du commissariat de police nationale de Vitrolles. « Nous n’avons pas d’antécédents à cette affaire. Nous avons mis en place une vigilance et des patrouilles dans ce secteur. Et un enquêteur a été désigné ». Du côté de la police municipale, le directeur Gilles Adragnat confirme qu’il a « étudié ce dossier avec la police nationale et que des mesures de précaution ont été mises en oeuvre le temps pour les enquêteurs de corroborer les éléments tangibles qui ont été portés à leur connaissance ».

Une autre histoire similaire ?

En autre élément troublant est également apparu dans cette affaire. La mère de Chloé parle d’un autre cas de « tentative d’enlèvement » dans des conditions quasi identiques mais cette fois-ci sur un garçon de 13, 14 ans. « En fait, quand c’est arrivé à Chloé, j’en ai parlé à ma soeur qui a une fille de 10 ans pour la mettre en garde. Et elle en a parlé à sa belle-soeur dont le garçon lui avait raconté, il y a trois semaines, qu’il avait été suivi par un camion blanc…mais elle ne l’avait pas cru ! »

Sauf que pour l’heure, cette mère de famille ne s’est toujours pas manifestée auprès des services de police ni nationale, ni municipale pour confirmer les faits ou déposer elle aussi plainte…

Une enquête a été ouverte pour tenter de localiser le véhicule décrit par la fillette qui selon sa mère serait très affectée par cette histoire.

« Elle vient d’entrer en sixième. Je suis allée au collège pour demander si on pouvait la changer de classe pour qu’elle ait les mêmes horaires qu’une copine dont la maman pourrait la raccompagner après la classe. J’envisage même de déménager » déclarait hier la mère de famille.

Si vous avez été témoin ou êtes témoin de faits similaires appeler le 17.

http://www.laprovence.com/article/edition-etang/2517941/deux-hommes-auraient-ils-tente-denlever-une-fillette.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz